AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Jeu 18 Fév - 2:54

    June Eastwood & Luna Blackwood

    © LOLIXOXO & Becca
    « Il entre, dans toute espèce de débauche, beaucoup de froideur d'âme. Elle est un abus réfléchi et volontaire du plaisir. »
    Joseph Joubert

    Le Cercle des Ombres avait pour but d'asservir l'humanité, d'éliminer les dirigeants du monde de l'obscur qui souhaitait leur imposer silence et discrétion et de prendre le contrôle du territoire, si ce n'était le monde entier. Pour Luna Blackwood, le Cercle était surtout un moyen d'assouvir ses envies les plus inavouables. Accomplir des massacres, faire connaître son nom. Qu'on la craigne et la respecte. Dante lui avait appris l'ambition. Il l'avait forgé à toujours vouloir plus. Plus de puissance, plus de pouvoir, plus de renommé, plus de tout. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, mettre le monde à ses pieds n'était pas son but ultime. Elle ne voulait pas être la reine de tout. Du moins, elle ne le cherchait pas à tout prix. Ainsi, faire grandir le Cercle, accueillir de nouveaux membres et partager la vedette avec eux ne la dérangeait pas. Tant qu'elle avait la possibilité de tuer, de massacrer, elle pouvait accepter bien des choses. C'était une des raisons qui faisaient qu'elle n'avait jamais tenté de prendre la place de Dante en temps que leader. Bien sûr, elle aurait pu tenter. Malgré toute cette sorte d'amour qu'elle pouvait éprouver pour son frère, il n'en restait pas moins qu'il pourrait un jour l'empêcher de faire ce qu'elle voulait. Si elle avait vraiment eu envie de gouverner, d'être son propre chef, elle l'aurait probablement déjà exterminé dans son sommeil. Mais ce pouvoir-là, elle s'en moquait. Là où elle était, elle avait déjà toutes les possibilités qui s'offraient à elle. Elle voulait tuer et Dante le lui permettait. Elle voulait devenir plus puissance et - pratiquement tout le temps - il la laissait faire tout ce qu'elle désirait afin de devenir plus puissante. Elle n'avait aucunement besoin de plus que ce que le Cercle lui permettait... à part peut-être la reconnaissance auprès du public humain.
    Pour ce faire, elle savait qu'il leur fallait plus de puissance encore. Le Cercle des Ombres était connu. Ils avaient fait connaître son nom dans le monde vampirique et ils étaient craints autant par les immortels, que par les lycans, que par les sorciers. Cependant, ils n'étaient pas encore assez puissants pour lancer une offensive directe, pour prendre le contrôle. Et à bien y réfléchir, même avec toute la puissance du monde, tant qu'ils ne seraient pas complètement invulnérables et immortels, ils seraient encore en sous-nombre. C'est pour cette raison que depuis quelques temps, la sorcière démente s'intéressait aux ressources cachées de Newton. Des puissances encore endormies. Des personnes qui ignoraient combien leur vie pourrait être bien plus intéressante s'ils faisaient partie du cercle. June Eastwood était de ceux-là.
    Pour le moment, pour quiconque recherchant la puissance, elle n'avait rien. Petite sorcière de dix-sept ans, elle n'avait pour le moment qu'un pouvoir connu, mais déjà bien utile. Elle pouvait voir des choses sur les propriétaires des objets qu'elle touchait. Même sans un contrôle parfait, ce pouvoir était d'une grande utilité. Et avec un peu de chance, elle en développerait par la suite des beaucoup plus intéressant encore. C'était un petit génie de l'informatique et d'après la rumeur, elle aurait des fiches complètes sur énormément de gens. Les histoires et les sales petits secrets de ses camarades de classes, mais également de personnes influentes ou haut placé. Avoir ce genre de choses dans son camp n'était, encore une fois, pas négligeable. Et avantage non négligeable, la jeune enfant n'avait pas vraiment d'attache précise. Sa mère était ivre du matin au soir, son père inconnu au bataillon et ses amis pour ainsi dire inexistants ou presque. Luna savait qu'en s'y prenant bien, elle pourrait convaincre la gamine de les rejoindre. June semblait avoir un mépris totale des règles qui plaisait bien à la sorcière de l'Ombre et elle était mourante. Qui d'autre que le Cercle pourrait lui assurer de vivre et de vivre pleinement une vie qu'elle n'avait, jusqu'ici qu'effleuré sans en voir l'intérêt ? Il faudrait juste trouver les bons mots, encore une fois.

      A croire que tu vas finir par te transformer en oratrice ma pauvre sorcière !, songea pour elle-même la jeune femme en descendant de la voiture qu'elle venait de voler et de parquer devant le lycée.

    Dès qu'elle verrouilla la portière de la Vanquish noire aux vitres teintées, les regards envieux de quelques adolescents, ainsi qu'un sifflement appréciateur firent sourire la démente sorcière. S'ils savaient que dans le coffre de la belle Aston Martin se trouvait le corps décapité du propriétaire, sa tête aillant malheureusement roulé elle ne savait trop où, ils seraient sans doute beaucoup moins pressé de pouvoir faire un tour sur les fauteuils en cuir de l'engin.
    Sans plus prêter attention aux regards des puceaux en puissance, la belle se dirigea droit vers un des bâtiments et s'engagea dans le couloir pour rejoindre la classe où devait aller June en suivant son emploi du temps. Pour une fois, la jeune sorcière blonde n'allait pas sécher ce cours et Luna savait exactement à quelle place la blondinette allait s'asseoir. C'est pourquoi elle s'installa elle-même juste à côté de ladite place, ouvrant un livre qui ne correspondait même pas à la matière enseignée dans cette salle en cette heure, ainsi qu'un classeur totalement vierge. Cela après être bien évidemment passé sous le bureau du professeur pour y déposer un petit sachet de sa confection. Il ne faudrait tout de même pas que celui-ci l'empêche d'accomplir sa mission parce qu'elle aurait oublié de l'envoûter afin qu'il ne réalise pas qu'elle n'était pas étudiante au lycée ou qu'elle et June allait avoir une petite conversation durant toute l'heure. Ce serait tellement dommage. Elle avait fait tellement d'effort pour se rajeunir un peu et avoir l'air tout droit sortit d'une série télé sur la vie d'adolescent. Débardeur noir et bottines de même couleur, jupe en jean lui arrivant à mi-cuisse, petit pull cache-coeur bleu et couettes parfaitement travaillé pour donner l'air d'une adolescente qui ne veut pas sortir de l'enfance, mais qui veut tout de même qu'on la prenne pour une adulte (tout un art qu'un coiffeur vous dirait être le seul à pouvoir faire !). Bref, en somme, la sorcière c'était bien amusé à choisir l'apparence qu'elle aurait pour le rôle qu'elle jouerait aujourd'hui et c'est avec un sourire ravie qu'elle vit les élèves arriver pour le cours. Le jeu de séduction allait commencer... si on pouvait appeler ça comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Mar 23 Fév - 5:25

    Ce n’était pas un bon matin. Déjà, June avait eu de se lever du pied gauche, elle avait trébuché dans la baignoire en voulant prendre sa douche habituelle, et s’était salement cognée contre le mur au niveau de l’épaule gauche. Ensuite, elle était d’humeur grognon comme si le monde semblait s’acharner contre elle ou était trop gris pour lui plaire. Ensuite, sa mère n’avait pas dormit de la nuit et avait besoin que June la mette au lit avant les cours. Pour clôturer sa joyeuse matinée remplie d’un soleil éblouissant avec les oiseaux qui chantent, il y avait eu ce coup de fil de l’hôpital. Il fallait qu’elle passe pour faire des examens. June n’avait pas envie d’aller là-bas pour entendre la même chanson, qu’il n’y avait pas de cœur disponible, que le sien n’allait pas en s’améliorant et qu’il fallait qu’elle arrête ses activités sportives ainsi que la cigarette. Elle ne fumait pas comme un pompier, uniquement en soirée, avec un peu d’alcool ou un bon café, elle trouvait ça plaisant. Renoncer à ce petit plaisir serait vraiment cruel surtout pour une jeune fille qui ne doit pas vivre très longtemps. Bref la matinée avait très mal commencé. June avait la sensation qu’elle allait passer une sale journée. Rien que cette idée lui donnait une sacrée envie de sécher les cours pour rester au grenier et rester lire le journal intime de sa grand-mère.
    Celle-ci était une sacrée sorcière, elle était d’une puissance infinie et pourtant n’utilisait ses pouvoirs que pour soigner les autres, apporter une mince amélioration à sa vie, elle était d’une sagesse infinie. June l’adorait. Lorsqu’elle était enfant, elle montait sur les genoux de sa grand-mère, et celle-ci piochait dans sa bibliothèque un vieux grimoire, et elle lui lisait une histoire. Mais ça n’était pas des contes de fées, c’était l’histoire d’une sorcière de la famille. Sa grand-mère pensait que chaque génération s’avérait plus puissante, et que chaque génération devait veiller à ne pas répéter les erreurs de ses ancêtres. C’était selon elle, important de savoir l’histoire de ceux qui ont marché sur la Terre avant eux. June aime à penser que sa grand-mère était quelqu’un de très sage.
    Elle s’était maquillée de manière rapide et efficace. Séduire les garçons à temps plein exige quelque connaissance et une certaine maîtrise du maquillage, parce que c’est un moyen rapide et efficace de se vieillir de quelques années. Pas grand chose, mais ça vous donne l’air plus adulte lorsque vous êtes une adolescence. Ajouter à cela un petit haut noir pas trop décolleté mais suffisamment pour éveiller du désir, un serre tête noir en velours, et un jean serré, et elle ressemblait presque à une femme. A sa tenue, elle ajouta des boucles d’oreilles plus girly et un collier simple, une chaîne en argent avec une croix en pendentif. L’argent vous semble indispensable en matière de bijou lorsque vous vous y connaissez un minimum en surnaturel vous avez vite fait de choisir vos bijoux plutôt en argent qu’en or. Attachant ses cheveux en une queue de cheval juchée au milieu de son crâne, elle s’observa dans le miroir. Elle avait les traits tirés. Ses nuits étaient courtes ces derniers temps. Une bonne nuit ne serait pas une mauvaise idée, mais depuis qu’elle savait que son temps était compté elle n’avait pas envie de gâcher son temps à dormir. Et puis, l’anti-cerne devait bien lui servir à quelque chose non ? Ca coûtait cher ce machin, même si elle l’avait volée au surpermarché. Elle n’était pas une grande voleuse, mais elle aimait bien piqué un truc ou deux. En sortant de chez elle, elle mit une paire de botte du style bottines anglaises.
    C’était une mauvaise matinée, et ça continua sur le chemin. Elle couru en vain après le bus. Opérant un demi tour, elle se dirigea vers la voiture de sa mère qui n’avait plus été utilisé depuis cinq ans. Elle toucha le métal et chuchota une formule. La voiture lui céda et s’ouvrir. A son âge, elle n’avait pas le permis, et pas le droit de conduire, mais elle s’installa tout de même derrière le volant et démarra la voiture en opérant la même opération qu’avec la clé magique. Le moteur se mit en route. Il aurait dû cracher, se montrer réticent, mais au lieu de tout cela, il roucoula et lui obéit sagement. Ca avait du bon la magie lorsqu’on aimait les machines. Sa grand-mère n’aurait jamais pu faire cela. A son contact la moindre machine déraillait, un portable n’aurait jamais pu fonctionner avec elle, déjà le téléphone grésillait en permanence quand il ne rendait pas l’âme soudainement. Mais June avait un bon feeling avec les machines, elles lui obéissaient toutes par la magie ou par sa volonté. La jeune fille se gara sur le parking du lycée en espérant que personne n’irait vérifier à qui appartient cette voiture. Elle jeta néanmoins un sort de répulsion afin que personne ne s’intéresse à ce vieux tas de ferraille.

      Et voilà je suis non seulement en retard, mais en plus j’ai piqué la voiture de ma mère. Mais qu’est-ce que je raconte moi ? Je devrais sécher les cours plutôt que jouer les gentilles filles. Songea-t-elle en se ruant dans l’immeuble.


    La demoiselle enchaîna les cours sans enthousiaste. Elle évoqua en cours de maths les capacités des vampires avec Kristin, une élève particulièrement douée dans le surnaturel. Normal, c’est une chasseuse débutante. Elle n’était pas née pour cela, mais elle avait une sacrée volonté. Si elle était incroyablement maladroite, elle savait s’y prendre pour mener sa petite enquête. Ensuite, elle avait dessiné le professeur en cours de littérature, et elle s’était échappée du lycée durant l’heure du déjeuner pour aller flirté avec le gars qui faisait le service dans le fast food voisin du lycée. La journée devait se terminer avec ce cours très ennuyeux. Elle avait hésité un bon moment pour choisir finalement de revenir en cours pour l’après-midi. Malgré tout, la journée n’était pas aussi nulle qu’elle l’avait pensée. Elle avait pu faire une nouvelle formule de potion durant le cours de début d’après-midi. Restait plus qu’à la tester. Créer des potions n’était pas vraiment son truc, mais elle tirait son inspiration de sa grand-mère et une fois sur deux ça donnait un résultat intéressant. Elle doutait que cette potion destinée à masquer une identité, à rendre quelqu’un presque invisible aux yeux des autres, soit utile et efficace. Mais Kristin pourrait lui payer cette potion si ça fonctionnait. Enfin pas pour la chasse, mais pour ses activités plus rémunéré, et plus officielle de détective privée. Le dernier cours serait-il aussi intéressant ? C’était à elle aussi de le rendre intéressant.
    Etrangement, elle n’avait jamais songé à jeter un sort aux professeurs. Pourtant, les élèves étaient si farouchement attachés à leur réalité qu’ils n’en parleraient à personne et oublieraient tout en sortant de la classe. Elle aurait pu jeter n’importe quel sort, des plus amusants aux plus sombres mais n’en avait jamais rien fait. Alors que ça lui était arrivé dans un restaurant ou au centre commercial.
    Installée à sa place habituelle, dans ce lycée en général, les élèves optaient toujours pour la même place. A cette heure-ci, elle ne partageait pas le cours avec quelqu’un qu’elle appréciait. C’était donc une place près de la fenêtre avec personne à côté d’elle. Enfin, sauf ce coup-ci où une jeune fille s’installa à côté d’elle. Immédiatement June s’intéressa à elle. D’une part, elle ne l’avait jamais vu au lycée, même si elle avait une étrange sensation de déjà vu en observant l’inconnue et d’autre part, elle occupait la place vide juste à côté d’elle. Les cours étant naturellement ennuyeux pour cette jeune fille à l’intelligence supérieure, une vraie surdouée, elle appréciait toujours les surprises aux lycées qui pouvait la divertir. La petite nouvelle semblait presque enrôlée de magie. Oui, c’était ça. La sensation qu’elle ressentait était dû à de la magie. Voilà pourquoi le professeur n’avait pas présenté la nouvelle aux autres élèves, voilà pourquoi personne ne lui demandait d’où elle venait, quel était sa musique préférée, le genre de question habituelles pour un adolescent. Intéressant. Les sorcières au lycée était déjà en grand nombre à Newton, plus nombreuses qu’en temps normal en tout cas. Mais les nouvelles sorcières étaient toujours digne d’intérêt. D’autant que jeter un sort pour dissimuler son identité révélait beaucoup de chose, et la première une certaine intelligence, et la seconde posait une question, mais qui pouvait-elle être donc pour avoir besoin de tel sort, qu’est-ce qui pouvait bien la pousser à masquer qui elle était, si ce n’est qu’elle n’était pas une lycéenne et n’avait pas l’intention de le devenir. June se tourna vers l’inconnue, n’attendant qu’une chose, que l’inconnue lui révèle ses petits secrets.

      « Si je ne me trompe pas, tu n’es pas une lycéenne. » June tenta un léger sourire, le genre de sourire avenant et agréable. « Dis moi tout, je suis curieuse. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Mar 2 Mar - 22:48

    La jeune sorcière s'installa confortablement sur sa chaise tandis que plusieurs étudiants se tournaient déjà vers elle en chuchotant toutes sortes d'hypothèses sur sa présence et sur le fait que le professeur n'avait même pas prit la peine de la présenter aux autres. Elle n'allait quand même pas ensorceler toute la classe n'est-ce pas ? Et puis elle s'en fichait pas mal des lycéens, elle s'intéressait juste à la blondinette qui venait de s'asseoir près d'elle et la regardait déjà avec des questions pleins les yeux.
    Jetant un coup d'œil à quelques garçons lorgnant sur son allure de petite fille soigneusement travaillé, elle fit un clin d'œil à l'un d'eux, provoquant une réaction qu'elle apprécia beaucoup chez ce dernier. Se redressant sur sa chaise, comme piqué par une sensation déstabilisatrice. Cela s'appelait l'attirance d'un jeune homme pour une demoiselle, sans doute aucun. Alors qu'elle s'en amusait, certain des garçons se moquèrent de leur camarade par des rires tonitruant et des bourrades de mâle sous testostérone. Rapidement, le professeur leur intima le silence en fronçant les sourcils à la recherche des raisons de ce soudain chamboulement chez les garçons.
    La fille de L'Ombre se tourna ensuite vers la jeune sorcière lorsque celle-ci commença à l'aborder en lui signalant qu'elle n'était pas lycéenne et lui demandant implicitement le pourquoi de sa présence. Luna lui fit un sourire rayonnant qui se voulait, sinon amical, tout gentillet.

      LUNA « Qu'est-ce qui te dis que je ne suis pas juste une nouvelle élève qui n'a pas envie de devoir se présenter devant toute la classe ? »

    La sorcière observa encore pendant un instant la jeune fille qui l'intéressait tant et finalement, hocha la tête. Elle avait vite été démasqué. La plupart des jeunes sorcières étaient capables de sentir lorsqu'une des leurs était dans les parages, mais ça relevait plus d'une sensation indéfinissable que de quelque-chose de précis. Elle-même, il lui avait fallu un temps pour comprendre et pour mesurer pleinement les significations des sensations qui bouillonnaient en elle lorsqu'elle était en présence d'autres sorciers ou sorcières, de magie ou simplement de surnaturel. Ca n'était jamais aussi clair qu'elle l'aimerait et bien évidemment, lorsqu'il ne s'agissait pas de sorcellerie, son ressentit était bien peu utile.

      LUNA « Je dois avouer que je suis impressionné. Tu as senti la magie avant même de comprendre qu'elle émanait de moi, n'est-ce pas ? Mieux ! Tu as su que s'en était... mais sens-tu sa nature profonde ? Arrives-tu à en mesurer la puissance ? Arrives-tu à mesurer ma propre puissance ? »

    Tout en parlant, le regard de Luna s'était perdu dans le vague. La sorcière pensait à tout ce qu'elle savait déjà sur la jeune blondinette et tout ce qu'elle rêvait de découvrir sur elle et de la voir accomplir. Elle rêvait vraiment de voir June Eastwood rejoindre le Cercle des Ombres. Elle rêvait vraiment d'avoir un atout comme elle dans le groupe. Elle espérait vraiment qu'ensemble, elles pourraient faire de grandes choses. Elle était certaine que si elle pouvait la convaincre, cela serait un avenir certain.

      LUNA « Excuse-moi, je m'égare. En fait, c'est toi que je cherchais June. J'aurais aimé m'entretenir un peu avec toi, si tu le veux. »


    Étirant ses longues jambes le temps d'une seconde, elle les replia ensuite pour les croiser sous la table. Elle croisa également les bras sur la table, se penchant dessus pour pouvoir avoir une discussion en toute intimité avec June. Elle n'apprécierait vraiment pas qu'un de ces idiots d'humains tente d'épier leur conversation. Même si elle avait soif de sang, elle n'avait pas spécialement envie de faire des vagues sur un enfant qu'elle serait contrainte de tuer plutôt que de le sélectionner avec soin pour ses qualités dans la mort.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Mer 3 Mar - 3:27

    La jeune inconnue avait attisé des regards bien sûr, mais pas ceux du professorat, ni des regards curieux, juste du désir dans le regard des garçons. June reconnaissait aussi facilement le désir attisé chez les hommes que la magie. C’était naturelle chez elle. Parce qu’elle provoquait aussi facilement le désir qu’elle lançait un sort, une seconde nature chez elle. La demoiselle ne ressentit pas vraiment de la jalousie comme aurait pu en ressentir n’importe qui voyant une nouvelle tête arriver et possédant des points communs avec elle, le charme naturel, un talent certain pour la magie, mais plutôt un sentiment amical. Elle se senti tout de suite moins seule. Evidement, elle souffrait de la solitude comme tout un chacun, mais ce n’était pas un poids terriblement douloureux. Seulement par moment, elle aurait aimé ne pas être si seule, avoir quelqu’un avec qui tout partager, une véritable amie en somme. Peut-être que la nouvelle pourrait faire l’affaire. Mais June en doutait. Aucune fille ne pouvait la supporter bien longtemps.
    June attisait autant la jalousie chez les filles que le désir chez les garçons. Tôt ou tard, elle finissait par trahir l’amie qu’elle était parvenue à se faire. Séduire le garçon que son amie convoitait, et le conquérir avant elle, ou pire encore, parvenir à tromper son amie avec son copain. Cela lui était déjà arrivé plusieurs fois. Elle n’était pas fiable ni loyale, pas franchement l’amie idéale.
    Mais l’inconnue restait une nouvelle tête. Inutile de faire des plans sur la comète. Si ça se trouve, elle était juste venue offrir un petit emploi à June. Il y en avait déjà beaucoup qui avait demandé les services de June pour une potion, un filtre d’amour ou une petite formule. C’était surtout à la saint valentin qu’elle se faisait tout son argent de poche. Incroyablement le nombre de filtre d’amour qu’on lui demandait. Quelqu’un possédant un tant soi peu de morale aurait refusé tout net tant les filtres d’amour sont incertains et parfois retords dans leur fonctionnement, mais June trouvait cela au contraire très amusant. Sans doute parce qu’elle ne croyait pas plus en l’amour qu’au bon dieu.

      JUNE — « Oh c’est très facilement vérifiable, bien sûr. Mais si tu étais une lycéenne, tu aurais dû te présenter au bureau des admissions, et il y aurait donc un nouveau dossier. Figure toi que la vieille pie à qui tu aurais dû t’adresser ne sait absolument pas tenir sa langue, si bien que tout le monde saurait que tu es une nouvelle, et ton sort de dissuasion n’aurait servit à rien. La magie à ses limites, et la capacité à rapporter des ragots est plus forte que n’importe quel sort. »


    June n’était pas habitué aux longs discourt et cela la surpris tout autant que la petite nouvelle. Enfin l’inconnue puisque June était persuadé que la jeune fille n’était pas une lycéenne. Si personne n’aimait les présentations devant tout le monde, il était indubitable qu’être le centre de toute les discutions ne plaisait pas à tout le monde, il restait en revanche toujours très flatteur pour l’égo. Et cela, c’était un défaut que tout le monde possédait. L’humilité, elle n’y croyait pas plus qu’en l’amour. N’importe quelle lycéenne aurait au moins apprécier la courte période où personne ne sait qui vous êtes et où tout le monde spécule sur vous. Même une asociale comme June trouverait ça très amusant. Il faut dire qu’il y a peu de choses que June ne trouvait pas amusantes en ce monde.
    Non, c’était évident que la jolie inconnue n’était pas une lycéenne. June l’aurait su. Elle n’était pas une commère mais elle appréciait de savoir tout sur tout le monde. La curiosité est un vilain défaut. Et chez June, il est très étendu. Aussi elle entretenait de très bonne relations avec la vieille pie du bureau des admissions, c’est ainsi qu’elle avait pu obtenir une copie de son dossier scolaire, ainsi que ceux de pas mal de ses camarades.

      JUNE — « Je ressens la magie présente dans cette pièce, je la sens même agir sur les autres. C’est un don que je dois tenir de ma mère probablement. Quand à ta propre puissance, je la sens, contre ma peau, je la sens entrer en lute avec ma propre magie. Mais tu contrôle ta puissance, n’est-ce pas ? Tu ne laisse sortir que ce tu désires. J’en déduis que tu es une sorcière de naissance toi aussi. »


    A vrai dire, la sorcière ne s’était jamais vraiment posé la question. Elle savait que les sorcières de sa famille ressentait la magie, et sa grand mère lui avait raconté qu’il en allait de même par toutes les sorcières de naissance. La magie était en eux tandis qu’un sorcier l’étant devenu par choix et non de naissance, se contentait de canaliser les énergies magiques l’entourant. June ne s’était jamais vraiment interrogée sur le fonctionnement de ce radar magique comme pour la plupart de ses talents de sorcières. Elle avait appris à les maîtriser enfant, et cela avait été aussi naturel qu’apprendre à lire. Elle se demandait par moment si sa tante possédait de telles capacités, mais elle n’avait jamais osé lui poser la question. C’était pourtant sa seule parente encore en vie susceptible de répondre à ses questions. Hormis bien sûr sa cousine éloignée récemment venue à Newton, mais elle la connaissait à peine, et la trouvait un peu trop pressé de vouloir la sauver de sa maladie. Elle ne voulait pas nourrir de faux espoirs.
    L’inconnue semblait savourer sa puissance, n’était-ce pas justement de l’orgueil que sentait June ? Elle lui demandait si elle ressentait sa puissance, si elle pouvait la jauger, et cela ressemblait tant à un fort désir de flatterie ou quelque chose de ce goût là. D’un autre côté, une autre sorcière qui semblait assez puissante, et qui était nouvelle en ville, avait de quoi attiré toute l’attention de June. De plus, elle se demandait si la belle n’était pas là juste pour elle. C’était ridicule et parfaitement orgueilleux comme idée, et pourtant, quelque chose disait à June que l’inconnue n’en avait rien à faire de ce lycée, de ces élèves, et des professeurs.

      JUNE — « Ah, ce n’est pas donc mon imagination. »


    La demoiselle aurait dû clore ses lèvres plutôt que de lâcher cette remarque tout à fait idiote et déplacée mais dans l’élan, ravie de savoir qu’elle avait raison, elle n’avait pu retenir les mots qui avait involontairement franchit ses lèvres. Elle jeta un coup d’œil à sa nouvelle amie qui se détendait les jambes. Il semblait évident qu’elle voulait bouger. Une salle de cours n’était pas le lieu idéal pour avoir une franche discussion. June ne disposait pas d’assez de pouvoir pour créer une bulle isolatrice et ce genre de sort trop puissant laissait parfois des traces assez visibles pour n’importe quel sorcier. Et June savait que parmi les élèves il y avait d’autres sorciers qui se poseraient à juste titre des questions. Le plus simple était encore de se donner rendez-vous au bloody cocktail ou dans un endroit de ce genre.

      JUNE — « Excuse-moi, oui, bien sûr. J’ai très envie de continuer cette discussion ailleurs moi aussi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Dim 14 Mar - 20:09

    Il y avait bien des choses que Luna aimait dans la magie. Son côté sorcière était une de ses plus grandes fiertés depuis déjà de nombreuses années. Dante y était pour beaucoup, lui apprenant à ne pas renier tout ce qui faisait d'elle ce qu'elle était, mais de le contrôler. Magie, caractère sadique, goût du sang. Il lui avait appris à canaliser tout ça, mais jamais à la haïr. Ce qui faisait qu'aujourd'hui, le pouvoir que cela lui donnait sur les autres l'émoustillait au plus haut point, bien qu'elle ne soit pas entièrement désireuse de ce pouvoir. Elle pouvait vivre sans, il n'était qu'un plus.
    Rapidement, June répondit à sa première question, lui stipulant qu'elle l'aurait inévitablement su si une nouvelle élève était arrivée au lycée. Elle ajouta que dans ce cas, l'histoire aurait fait le tour du bahut et que son sort n'aurait servi strictement à rien. Elle aurait eu droit à tout un tas de questions sur elle et sur sa provenance et son affectation ici. La sorcière eu un léger sourire. Peut-être qu'à son niveau, la puissance des ragots était plus forte. Au niveau de Luna, ce n'était que de la pacotille. Tout ce qui était pouvoir humain n'était que pacotille. Tous ces êtres autour d'elles deux ne vivaient que parce que la sorcière avait décrété qu'aujourd'hui, elle parlerait à June Eastwood et ne tuerait pas.
    La jeune blondinette poursuivit ensuite en décrivant ce qu'elle ressentait de la magie de la fille de l'Ombre. Son aspect sur elle, sur sa propre magie, sur la pièce. Sa puissance et l'impression de contrôle qu'elle donnait quand à cette puissance. Cela arracha un nouveau type de sourire à la jeune sorcière. Un sourire de fierté et de puissance, loin du sadisme de ses pensées précédentes.

      LUNA « Ne sous-estime jamais les pouvoirs d'une sorcière que tu ne connais pas June. Jamais, où un jour, ça signera ta fin. Même la plus dévouée des humaines, même une mère qui ferait tout pour ne pas nuire à son enfant chéri, mettant tout son courage, sa détermination et son... amour », ce dernier mot lui arracha un rictus de dégoût. « Elle tuerait la chair de sa chair avec la plus grande des lenteurs et le plus grand plaisir si je lui en donnais l'ordre. Son amour pathétique pour son enfant ne serait absolument rien comparé à la puissance d'une sorcière de naissance à forte maitrise. Tu peux me faire confiance sur ce point. »

    Aillant baissé le ton pour prononcer ces paroles, la jeune Luna s'était penchée sur la table afin de se rapprocher de June et qu'elle puisse l'entendre. Elle se redressa donc en pensant irrémédiablement à cette pauvre femme dans le Maine. Elle s'ennuyait ferme ce jour-là et avait passé plus de deux heures à observer une mère célibataire passer un moment tendre avec sa fille adolescente. On pouvait voir dans les yeux de la mère combien sa fille lui était précieuse et combien elle donnerait sa vie pour défendre et assurer l'intégrité de sa progéniture. Le soir venu, Luna était entrée dans la demeure du duo et avait poussé la mère au pire acte qui soit. Cette dernière avait passé deux jours à torturer sa fille sous le regard de Luna qui n'avait que peu participé manuellement, préférant se délecter de la situation qu'elle pouvait observer. Elle avait du tout arrêter lorsque Dante était venu la retrouver pour qu'ils partent dans une autre ville. Elle avait alors poussé la mère à accomplir le dernier acte en tuant son enfant, puis l'avait libéré de son emprise. Quelques temps après, la sorcière avait appris que la mère s'était donnée la mort, ne supportant pas de se savoir l'assassin de sa fille et ne comprenant pas comment elle avait pu faire ça à celle qui comptait tant pour elle.
    Sortant de ses pensées, elle répondit alors à la blondinette qui lui avait assuré vouloir également poursuivre cette conversation ailleurs.

      LUNA « Si on allait à la cafet' pour discuter tranquillement ? A cette heure-ci il n'y a personne et je suis sûr que ce cher professeur ne serait pas dérangé par notre départ précipité de son cours ! Réfléchis pour moi. Que désires-tu ? Une vie comme celle-là ? A te cacher des autres ? A être incomprise de tous ? Ou une vie où tu seras libre d'exprimer tout ce que tu as en toi sans craindre de finir sur un bûcher ? Tu as les moyens de faire de grandes choses et j'ai quelques clés pour en faire d'encore plus grandes. Trouves la réponse et rejoins moi dès que tu sais ce que tu veux. »

    Sur ce, la sorcière se leva, récupérant ses affaires et sorti du cours. Les élèves la regardèrent en chuchotant, spéculant toujours sur son identité, tandis que le professeur était toujours soigneusement imperméable à toute activité provenant d'elle, tout comme il le serait si June décidait de la suivre à son tour. Comme elle l'avait dit, elle alla directement au réfectoire et s'asseya sur une des tables tout en posant son regard sur la porte d'entrée. La patience n'était pas son fort, mais elle n'avait pas trop le choix. Elle devait laisser la sorcière réfléchir, cependant, elle ne doutait pas vraiment de ce qu'allait faire la jeune Eastwood. Elle était curieuse et Luna lui avait donné à peine assez d'information pour qu'elle spécule et vienne demander la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Lun 15 Mar - 20:50

    La jeune inconnue dévoilait son jeu. June était captivé. Tout autre personne aurait sûrement pris peur en entendant les paroles de la jeune femme, il y avait de quoi. Soit elle était folle soit elle disait vrai et elle était une véritable psychopathe. Mais June ne pensait rien de tout cela à son sujet. L’inconnue avait des pouvoirs véritablement puissants. Quelque chose disait à June que ce n’était pas de la vantardise, enfin peut-être un peu, tout le monde a tendance à arrondir les angles. Mais elle possédait des pouvoirs, de véritables pouvoirs de sorcellerie, June pouvait le sentir, elle frissonnait rien qu’en se sentant en contact de cette magie si puissante. Elle n’était qu’une petite sorcière face à tant de puissance, June en était parfaitement consciente, mais ça ne lui faisait pas peur. Bien au contraire. Elle trouvait cela fascinant. Il y avait bien d’autres sorciers en ville, mais guère de véritables sorcières. N’ayant plus sa grand-mère auprès d’elle, June ne progresse plus vraiment dans la magie. De fait, elle aide bien Kristin à chasser les vampires et autres créatures de la nuit, mais ce n’est pas de la grande magie, quelques potions et formules suffisent d’autant que la petite chasseuse se débrouille très bien toute seule. June reporta son attention sur l’inconnue. Elle avait envie d’en savoir plus. Même si les paroles de la sorcière étaient un peu effrayantes, il est vrai.

      JUNE — « Leçon numéro ne pas sous-estimer une sorcière… c’est marrant, c’est la première fois qu’on me dit ce genre de choses. Tu n’es pas comme les autres sorcières que j’ai pu croisé. »


    Dans la bouche de la jeune fille, c’était un compliment. La demoiselle connaissait beaucoup de sorcière, il y en avait beaucoup dans sa famille, même si sa mère avait perdu ses pouvoirs à force de se noyer dans l’alcool, et que sa tante avait oublié sa nature. Elle possédait des camarades ayant des pouvoirs, elle traînait par moment avec des magiciens, mais au final, il n’y avait personne avec qui elle puisse partager ses sentiments de sorcière, personne avec qui tenter d’augmenter son pouvoir. Oh, elle ne se lamentait pas sur son sort, jusqu’à présent, ça ne lui avait pas manqué. Sa grand mère avait été là durant son enfance pour la guider, mais elle n’était plus là. Et June se disait qu’elle était assez grande pour se débrouiller toute seule. Le fait est qu’elle y parvenait très bien, mais elle ne faisait rien pour obtenir plus de puissance ou pour mieux comprendre ses dons. Elle se contentait de ce qu’elle maîtrisait déjà en s’estimant chanceuse.

    L’inconnue lui proposa d’aller à la cafetériat du lycée. Pas idiot comme lieu pour discuter c’était même idéal. En pleine heure de cours, il n’y aurait personne là-bas c’était une chose acquise. La jeune sorcière n’aurait aucun mal à quitter le cours, elle en séchait tellement, qu’elle avait plusieurs excuses en réserve pour s’enfuir d’un cour ennuyeux à mourir. Elle observa la sorcière en songeant à tout ce qu’elle pourrait lui demander, à tout ce qu’elle pourrait lui dire, oui elle avait envie d’en savoir plus. Pas seulement sur cette inconnue, même si la curiosité la dévorait de l’intérieur, mais aussi sur la magie, sur son don, sur ce qu’elles étaient toutes les deux. Sa grand-mère lui avait parlé de beaucoup de choses, de leur lignée, de la magie qui se transmettait de mère en fille, elle lui avait parlé de la différence entre la magie blanche et la magie noire, et lui avait parlé de l’énergie qu’elle puisait de la terre. Sa grand-mère lui avait apporté beaucoup de choses, et de connaissance, mais à présent, June réalisait qu’elle pouvait aller encore plus loin si cette fille l’aidait. Curieux, qu’elle n’ai jamais pensé auparavant à acquérir plus de puissance, ça ne l’intéressait même pas. Aujourd’hui, en entendant ces paroles, elle avait envie de grandir, de changer, de pratiquer un peu plus, d’aller plus loin encore.

    Elle attendit que le professeur fasse une pause dans son cours pour lui demander d’aller aux toilettes. Il suffisait de prendre un air gêné pour qu’on ne vous pose pas de question. Les hommes s’imaginent si facilement que c’est la mauvaise période du mois qu’il préfère vous savoir loin d’eux. La jeune fille avait rassemblé ses affaires et pris son sac. Elle jeta un petit sort de rien du tout pour qu’on ne se rende pas compte qu’elle avait son sac avec elle. Disparaissant dans le couloir, elle réalisa qu’elle avait une furieuse envie d’en savoir plus. L’inconnue lui avait parlé comme si elle allait lui proposé de rejoindre un groupe ou d’obtenir un boulot. June ne voyait pas exactement ce que lui voulait cette inconnue, mais elle ne se méfiait pas vraiment. Quoi que cela fut, ça serait probablement amusant. Et si ça ne lui plaisait pas, elle pourrait toujours faire demi-tour.

    Rejoignant la cafet’, elle repéra immédiatement la jeune sorcière assise tranquillement. Elle savait que June la rejoindrait. La lycéenne sourit. Elle alla s’asseoir en face d’elle, se délaissant du poids de son sac de cours. La conversation allait devenir vraiment intéressante. June avait tellement de questions en tête, qu’elle ne savait même pas par où commencer. Mais à bien y regarder, il y avait une manière de commencer des plus simples à vrai dire.

      JUNE — « Tu ne m’as pas encore dit comme tu t’appelles. Oui, j’ai envie d’en savoir plus, mais tu dois le savoir, tu m’as mis l’eau à la bouche. Tu sembles maîtriser à la perfection des pouvoirs, quelqu’un t’a appris à le faire, n’est-ce pas ? Et aujourd’hui, tu veux me proposer de m’aider à en faire de même. Mais j’ignore si je suis capable de tant de puissance. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Mar 16 Mar - 20:34

    Comme elle l'avait prévue, la sorcière ne tarda pas à voir la jeune blondinette arrivée, le regard brillant d'une curiosité qui n'était pas sans lui rappeler la sienne lors de sa première rencontre avec Dante. Il n'avait pas employé les mêmes mots, ni les mêmes techniques avec l'enfant démente qu'elle était, mais il avait réussi à procurer ce vive intérêt qui était peu à peu devenu une obsession pour elle à l'époque. Savoir, comprendre, apprendre... Des mots qu'elle avait toujours détesté avant de rencontrer Dante. Des mots qu'il lui avait appris à aimer et respecter.
    Avant, « savoir » était l'affaire des autres, des parents, des institutrices, des adultes... Avec Dante, « savoir » était devenue un maitre mot. Savoir ce qu'on était, ce qu'on pouvait faire avec ce qu'on possédait, ce qu'on pouvait faire pour obtenir toujours plus. « Comprendre », cela se résumait à « Comprend bien que tu es un monstre mon enfant ! ». Aujourd'hui c'était « Comprend que tu es unique et exceptionnelle Luna. Comprend que tu peux faire de grandes choses. ». « Apprendre » était une fatalité dégoutante. Apprendre à jouer l'enfant normal, à oublier sa différence, à être une autre, une fille bien. Avec Dante, « Apprendre » le contrôle, la maitrise, la nécessité d'être patiente pour parvenir à ses fins et tant d'autres choses encore.
    Elle observa la sorcière s'asseoir près d'elle et la laissa commencer, poser les questions qui lui brulaient les lèvres. June ne se fit pas prier et n'attendit même pas par bienséance que Luna l'autorise à poser ses questions pour le faire. La sorcière démente en sourit. Elle aimait ça. L'impulsivité. Elle avait appris à maitriser la sienne, mais aimait la voir chez d'autres, y être poussé par d'autres. Ho ce n'était qu'une petite impulsivité, sans grand impact, mais c'était de la fraîcheur comme elle aimait en avoir. Elle ne chuintait pas l'humanité, mais l'envie de tout savoir, même les pires choses. Car oui, elle le sentait dans l'expression de June. Celle-ci n'était pas complètement ignare. Elle avait bien compris que l'inconnue avait un côté sombre qu'elle ne cherchait pas à cacher et elle voulait en savoir, probablement autant, sur ce sujet, que sur le reste.
    Aillant une subite petite faim, la sorcière regarda du côté des cuisines pour apprivoiser des frigidaires fermés. Elle claqua des doigts en direction d'un de ceux-là et il s'ouvrit de lui-même. Son sourire s'étendit pour devenir carnassier et affamé alors qu'elle s'amusait à pointer un doigt en direction d'un paquet en plastique blanc et en lui faisant signe d'approcher, comme on l'aurait fait pour une personne. L'objet s'éleva de l'étagère réfrigérée et vint en direction de la sorcière, bientôt suivi par une des nombreuses cuillères en plastique qui trônait sur les tables de travail. Elle attrapa le tout au vol et l'observa une seconde alors que June attendait toujours une réponse aux questions qu'elle avait posé.

      LUNA « Interessant ! Du gâteau au chocolat. J'adore ! »

    Elle ouvrit le plastique et planta sa cuillère dans le dessert pour en fourrer un morceau dans sa bouche.

      LUNA « Mon nom est Luna. Il est vrai que j'ai une très bonne maitrise des pouvoirs que j'ai et une plus grande maitrise que certaines. J'ai eu un excellent professeur, bien sûr. »

    Elle n'allait pas cracher sur celui qui lui avait tout appris. Elle était loin d'être avare en reconnaissance et elle n'aimait pas l'idée qu'on pouvait prétendre avoir tout appris tout seul. Dante avait fait d'elle une grande part de ce qu'elle était et elle lui en serait à jamais reconnaissante.

      LUNA « Je ne parle pas que de moi quand je dis de ne jamais douter d'une sorcière, June. Nous avons tous de grands pouvoirs ou de grandes possibilités. Il suffit de savoir ce qu'on désire faire pour en avoir encore plus. Être prêt à briser bien des règles et à laisser bien des choses de côté. La pitié et l'humilité par exemple. Si tu y es sujette plus que de raison, jamais tu ne t'élèveras. »

    Elle avait prononcé ces mots les plus sérieusement du monde, regardant la jeune lycéenne dans les yeux. Elle voulait voir la réaction de celle-ci. Arriverait-elle à saisir qu'il faut faire des sacrifices bien particuliers pour avoir le même genre de pouvoir qu'elle et ses paires ? Pouvait-elle comprendre que briser les règlements de l'homme était loin d'être la chose la plus abominable qu'on puisse faire pour avoir ce genre de capacité, cette soif de pouvoir ? Vendre son âme, briser les lois de la nature même, ou du moins tenter. C'était ça le pire... probablement. Pour Luna, ça n'avait plus vraiment d'importance. Le pouvoir était tout ce qu'elle désirait.
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Ven 19 Mar - 3:09

    June observa le gâteau virevolté dans les airs. Elle demeura songeuse durant quelques instants. A la maison, elle n’utilisait jamais ses pouvoirs d’une telle manière, aussi ouverte et surtout aussi visible. La raison en était fort simple, sa pauvre mère malade d’alcool, ne le prendrait certainement pas aussi bien que June à l’heure actuelle. Sa mère n’était même pas capable de se doucher toute seule, elle avait besoin que June l’aide à prendre son bain, qu’elle l’aide à ranger sa maison, qu’elle vérifie qu’elle ne s’étouffe pas dans son sommeil. Jouer à Merlin l’enchanteur devant elle ne l’aiderait pas. Elle avait essayé une fois, toute gamine, pour faire réagir sa mère, mais celle-ci avait paru s’enfoncer dans une sorte de mutisme. June comprenait l’état de sa mère, comprenait qu’elle en soit arriver là. Ce qui ne l’empêchait pas d’avoir envie d’être libre. Ne plus avoir à s’occuper de sa mère, pouvoir faire la vaisselle en observant les objets passer de l’eau à l’égouttoir tout en restant assise en buvant tranquillement un café, mais ça n’arrivera jamais. Elle ne vivra jamais toute seule dans un petit appartement, profitant de sa liberté, pouvant enfin respirer, sans avoir à veiller sur sa vieille mère sentant l’alcool à des kilomètres. June passa sa main dans ses cheveux, secouant la tête comme pour évacuer de mauvaises pensées.
    June regarda à nouveau l’inconnue, elle semblait ne pas avoir de responsabilité sur ses épaules, elle avait l’air complètement libre. June l’envia durant quelques instants. Elle ressentait souvent ce genre de sentiment. Pourtant lorsqu’elle finissait par connaître les gens, elle comprend que personne n’est complètement libre. Chacun à lui aussi sa mère incapable de s’occuper d’elle. Oh ce ne sera pas toujours sous la forme d’une mère alcoolique, parfois c’est un petit frère dont on doit prendre soin, parfois c’est un père abusif, mais tout le monde a son poids à porter. June était libre tout le reste du temps, lorsqu’elle n’était pas la maison, elle se sentait aussi libre qu’un petit poisson dans l’eau.

      JUNE — « Qui était donc cet excellent professeur ? Moi, c’est ma grand mère qui m’a tout appris de la magie. Je suis persuadé que les liens unissant un sorcier avec son mentor joue beaucoup sur la maîtrise des pouvoirs, les capacités développées par la suite. Attend… laisse moi deviner, tu le vois toujours, il est toujours présent à tes côtés et continue à t’apprendre d’autres choses. »


    A la manière dont Luna avait évoqué son excellent professeur, avec le petit sourire qui s’était formé sur ses lèvres, June devinait qu’il était proche de Luna, qu’elle lui était fortement attaché, et qu’elle l’adorait. Il avait dû l’aider à développer ses dons sans la contraindre pour qu’elle soit si enthousiaste en songeant à lui à moins qu’elle ne soit profondément amoureuse de lui, mais de cela, June en doutait. La première hypothèse semblait la plus juste. Mais June n’était pas quelqu’un qui devinait souvent la vie des gens, elle préférait s’en remettre aux faits, même si parfois elle s’amusait à faire des conjectures. Pour pas mal de choses, elle ne saurait pas deviner, mais sur les relations unissant les êtres, elle s’en tirait pas trop mal. June sourit à son tour.
    En écoutant les paroles de Luna, elle se sentit proche d’elle, durant quelques instants, elle envisageait la belle amitié les unissant. June était capable de fermer les yeux sur les petits penchants mauvais d’une personne. Elle pourrait oublier ce qu’elle ressentait de mauvais en Luna parce que ça ne la concernait pas, parce qu’elle ne ressentait aucun besoin de jouer les justicière, parce qu’elle s’en moquait à vrai dire. Mais lorsque Luna commença à parler d’oublier la pitié et l’humanité, June senti qu’elle s’était planté. Du moins sur la belle amitié promise. La sorcière ne venait pas se faire une nouvelle amie, elle venait littéralement la recruter. June l’avait ressenti, mais pas comme une menace. A présent, elle le sentait différemment. Si Luna se contentait de parler pour elle, ça ne gênerait pas du tout June, mais elle sentait que l’allusion s’adressait à elle. Ce que Luna voulait dire par là, June n’avait pas envie de le savoir. Elle ne voulait pas tuer quelqu’un, ni faire du mal, vraiment du mal, pas juste piquer un petit ami au regard baladeur qui aurait tôt ou tard tromper sa copine, pas juste sécher des cours ou séduire son professeur, il ne s’agissait pas seulement de ne pas se préoccuper des règles de la moralité ou de la société, de jouer le jeu, mais de braver les valeurs qui étaient celles de sa grand-mère ou de sa tante, et peut-être bien les siennes.
    Elle déglutit. Pas évident de gérer tout ça. June n’avait jamais eut jusqu’à présent affaire à ce type de situation. Elle essaya de masquer son malaise, elle ignorait pourquoi, mais elle n’avait pas envie de terminer la conversation par une réponse sèche et de s’enfuir en courrant. Ca serait tellement puéril, et pourtant ça serait si simple.

      JUNE — « Je ne suis pas certaine qu’oublier l’humanité qui est en nous fasse de nous des sorciers plus puissants. Certes la magie noire permet d’obtenir plus rapidement d’incroyable pouvoir, mais je pense qu’il faut écouter sa propre nature et la suivre afin de ne pas se perdre dans la magie. C’est idiot, mais c’est en quoi je crois. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Dim 21 Mar - 18:10

    Luna s'amusait toujours avec ses pouvoirs, malgré les complications et les efforts que cela pouvaient lui imposer. Elle avait appris à vivre avec les efforts que ça lui demandait et à jouer avec la nature pour que les conséquences ne soient qu'à peine visible. Heureusement, la télékinésie faisait partie de ces dons de naissance, arrivée peu après qu'elle eut appris à maitriser ses dons d'hyper-sensibilité. Elle avait appris à le maitriser parfaitement au point que s'en était devenu pour elle, comme accomplir toute autre activité quel qu'elle soit. Aussi simple que de parler ou de marcher et fatiguant uniquement si elle l'utilisait à très haute dose.
    June lui parla du « professeur » dont la jeune femme de l'Ombre parlait avec tant de ferveur. Elle supputa qu'il devait toujours être présent et qu'il devait encore lui apprendre beaucoup de choses. Il est vrai que Luna savait avoir ce petit sourire et ce regard empli de reconnaissance dès qu'il s'agissait de Dante. Elle l'aimait vraiment beaucoup, à sa manière. De sa façon démente et complètement à part d'aimer quelqu'un, un frère d'âme... si tant est qu'elle en ait eu une un jour d'âme, même noire et complètement décadente.
    Luna eut un sourire amusé lorsque June lui répondit qu'elle n'était pas sûre que perdre son humanité lui donnerait plus de puissance. La jeune femme oubliait souvent que malheureusement, toutes les sorcières n'étaient pas aussi prompte qu'elle à laisser leurs mauvais côtés prendre le dessus. Beaucoup trop se contentait de vivre leur petite vie sans faire de vague et à imiter les pathétiques comportements humains afin de ne pas finir sur un bucher ou une table d'autopsie. Son sourire s'effaça d'un coup pour être remplacé par cet air menaçant qu'elle avait lorsqu'elle était confrontée à un être qu'elle trouvait stupide.

      LUNA « La magie, c'est l'essence même de ce que nous sommes June. Avoir peur de ce qu'elle peut t'apporter, c'est ça qui te bride. »

    Elle posa le gâteau après en avoir repris une bouchée, puis se leva de la table, faisant quelques pas avant de se tourner de nouveau vers la lycéenne. Se fichant pas mal des conséquences, n'aillant pas peur de ce que cela pourrait provoquer, elle croisa les bras tout en fixant la blondinette dans les yeux.

      LUNA « Connais-tu le Cercle des Ombres ? En as-tu déjà entendu parler ? »

    Beaucoup de sorcières et de créatures connaissaient le Cercle. Pour peu qu'on s'intéresse aux évènements magiques qui se déroulaient, on était forcément au courant de la rumeur qui tournait sur eux. Les vampires les craignaient, pour ceux qu'ils pouvaient faire. Les sorcières les avaient en horreur, sachant tout le mal qu'ils pouvaient apporter au monde et connaissant leur but non dissimulé. Même si June n'était pas totalement intégrée au monde de la sorcellerie, il n'en restait pas moins qu'elle était une sorcière, doublée d'une curiosité quasi-maladive. Elle s'intéressait forcément à ce qui se passait en ville, avait forcément eu vent des vagues de meurtres particulièrement semblables à des rituels de magie noire et elle savait forcément que le Cercle avait revendiqué ces actes auprès de toutes les sortes de créatures surnaturelles qui puissent exister dans cette ville, se faisant par la même, connaître de ceux qui ignoraient encore qui ils étaient.
    Aussi surement qu'elle ne craignait rien ni personne, la jeune Blackwood n'avait aucune peur quand à annoncer son affiliation. Elle savait qu'elle allait sans doute rebuter totalement June et la braquer contre elle, mais elle s'en fichait. Au moins, la jeune sorcière saurait à qui elle avait affaire et qu'elle ne devait pas prendre les appels de la brunette à la légère. Et puis, June la repousserait peut-être au début, mais elle finirait par les rejoindre, elle en était certaine. Elle ne l'avait pas vu, bien sûr, mais elle savait combien il était facile de pousser une sorcière vers la magie noire. Surtout une fille comme June Eastwood, déjà fragilisé par son histoire familiale déstructurée. Un peu de temps, un petit coup de pouce, une initiation aux apports que pouvait avoir le Cercle des Ombres et le côté obscur des choses et June finirait, tôt ou tard, par être irrémédiablement attiré par ce monde que Dante avait construit pour les êtres comme Luna.
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   Lun 22 Mar - 5:51

    June ne savait guère ce que cela pouvait être d’être aussi puissante que le suggérait l’intrépide Luna, elle n’en avait qu’une vague idée. Sa grand-mère était puissante mais elle ne le montrait guère, n’usant de la magie que lorsqu’elle l’estimait nécessaire, elle était emplie de sagesse et rien ne semblait capable de l’ébranler dans son savoir et dans sa foi en ses croyances. Elle n’avait connu de sorcière aussi puissante que sa grand-mère, hormis peut-être sa cousine éloignée, Dreidre qui n’en disait mot, mais détenait des pouvoirs très puissants, sans doute la quintessence de la lignée. En était-elle jalouse, non, pas vraiment. June n’enviait ni sa cousine éloignée qui semblait porter le poids de sa puissance sur ses épaules, se rongeant les sangs à l’idée que le contrôle puisse lui échapper, ni sa grand-mère qui semblait bien se moquer d’être puissante ou non, ni même la jolie Luna devant elle. Il faut dire, que la puissance ne l’a jamais intéressée. Si June avait suivit une inconnue jusqu’à la cafét’ c’est uniquement par curiosité, et parce qu’elle s’ennuyait avant que Luna n’arrive.
    Cependant, il y avait quelque chose d’attrayant dans ce discourt, et ça n’était pas tant toute cette puissance dont semblait jouir la sorcière si jeune devant elle, jouant à faire voler les gâteaux au chocolat dans les airs comme une fée sortant d’un conte pour enfant, mais plutôt ce feu ardent qui brûlait dans ses prunelles que June imaginait nourrit par une passion sans mesure. La magie n’était pas seulement la nature de Luna, elle était aussi tout son univers. June aurait parié, et sans doute gagné, à qu’il n’y ai personne à qui Luna ne tienne vraiment, autant que la magie. Ne vous en attristez pas, bien au contraire, c’est plus joyeux tout de même qu’un homme se perdant dans son travail, qu’une femme ne jurant que par sa beauté éphémère. June, elle ne jurait que par l’amusement, la liberté, et le besoin de voir ses désirs exécuter dans l’instant qui suit leur apparition.

      JUNE — « Je ne pense pas être bridée. Voyons, je peux faire tout ce que je souhaite. Jusqu’à présent, la seule chose qui me prive de liberté c’est sans doute la vie humaine. Toutes ces contraintes, dormir, manger, apprendre, se lever, jouer le jeu des convenances, tout cela est d’un ennui fatal. La magie est dans ma nature, je le sais bien, je la sens en moi tout le temps. Et elle ne m’effraie pas, c’est l’énergie des autres qui me dérange, comme une force étrangère. Je peux la manipuler à souhait, mais jamais elle ne sera mienne, et parfois, je sens ces énergies en moi comme des intruses. »


    N’ayant jamais évoqué auparavant le sujet, June devait bien avouer qu’elle n’aimait pas toujours cela. Lorsqu’elle usait de sa propre magie, elle se sentait parfaitement bien, comme un équilibre parfait, une chaleur intérieure aussi forte que lorsqu’elle s’adonnait aux plaisirs charnels mais lorsqu’elle voulait lancer des sorts plus puissants, lorsqu’elle invoquait une force mystérieuse, cela la dérangeait la plupart du temps. Elle sentait dans l’atmosphère tant de forces différentes, tant d’énergies, et toutes n’étaient pas aussi bonne et délicieuse que la sienne. Certaines sont si sombres qu’elles en devenaient effrayantes, et pourtant, il en faut beaucoup pour effrayer une jeune demoiselle telle que June.
    Luna évoqua le Cercle des Ombres, le mot juste serait plutôt une question directe et franche. June appréciait la franchise autant que l’hypocrisie la répugnait. Et bien qu’elle savait ce trait de caractère constant chez les vampires, cela ne l’empêchait pas de rêver de conquérir un jour le cœur d’un vampire ou tout du moins de gagner suffisamment ses grâces pour vérifier sa petite théorie sur leurs prouesses au lit. Mais pour en revenir au Cercle des Ombres, elle en avait effectivement entendu parler. Tout le monde en parlait en ville, enfin, toutes les créatures surnaturelles bien qu’elle n’en connaisse pas tant que cela. La jeune fille avait entendu des rumeurs, sa tante lui avait seulement dit de se méfier d’eux, mais elle n’avait pas insisté sachant que sa nièce adorait défier toute autorité. Les sorciers craignaient le Cercle des Ombres, mais June ne savait rien de très concret à leur propos. Si Luna en faisait parti, cela expliquerait sans doute quelques détails, mais surtout cela donnait une envie supplémentaire à la jeune sorcière pour approfondir ses connaissances en la matière. Elle détestait rester dans l’inconnue. Il fallait qu’elle sache tout, la curiosité la dévorait de l’intérieur.

      JUNE — « Un comité de sorcier que bon nombre de sorciers que je connaît préférait ne jamais croiser. Je sens la peur lorsqu’on en parle, je sens le trouble et l’inquiétude, mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’en savoir plus. Etant donné la nature de l’être humain, je préfère prendre connaissance moi-même des faits, plutôt que de me fier aux rumeurs. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tiens une nouvelle élève ? || PV June E.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives RP-