AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A.Chandler -FINI-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: A.Chandler -FINI-   Dim 21 Fév - 4:41


AARON CHANDLER
17 ans ; Humain ; Médium errant

    VERITABLE NATURE

      ON SE CACHE TOUS DERRIERE UN MASQUE QUE SONT LES APPARENCES.



♦️ QUELLES SONT VOS HABITUDES ET OCCUPATIONS DIURNES ?

Aaron avait peut-être la manie de s'arrêter constamment et de fermer les yeux, sondant ses visions de médium. Sauf, cela ... il ne faisait rien de bien particulier. Il ne vivait que pour ses dons, étudiant sans relâche sous la tutelle de sa mère. Il aimait lire dans la bibliothèque de la caverne et n'aimait pas les activités physiques dans lesquelles son frère l'entraînait. Seulement, aujourd'hui ... tout a changé du tout au tout.

♦️ QUELLES SONT VOS PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTERE ?

Sensible. La sensibilité de Aaron est immense. Il est très sensible côté émotif, mais sa sensibilité l'aide aussi à percevoir les signes et les visions qui découlent de son don de médium.

Susceptible. Il n'aime pas qu'on le traite de nom, il est très susceptible et réagi vivement aux paroles des autres.

Émotif & Impulsif. Le jeune homme va facilement se laisser emporter par ses émotions et agir en conséquence, mais c'est quelqu'un qui peut facilement se laisser prendre par les larmes.

Intelligent. Aaron est doté d'une grande intelligence. Il a de la facilité à comprendre ce qu'on lui explique, c'est un vrai petit génie.

♦️ CE QUI FAIT DE VOUS QUELQU'UN DE DIFFERENT :

Ce qui rend différent Aaron est simplement sa lignée. Les Chandler sont tous des médiums au service des hunters, c'en fait d'eux des êtres très particuliers. Aussi, devrait-on rajouter que la sensibilité de Aaron est inhabituelle pour un garçon.

    UNE LONGUE HISTOIRE

      DU CHEMIN QU'ON PARCOURT, ON NE CONSERVE EN SOUVENIR QUE LES EPREUVES.



« La jeune mère fredonnait un air gai, tenant ses jumeaux dans ses bras. Le premier avait son sein, même chose pour le second. Les petits nourissons buvaient goulûment le lait maternel. Ils étaient au chaud, ils étaient bien. Mais pour elle, c'était une toute autre paire de manches. Rien n'allait plus dans sa vie. Son courage, elle le puisait grâce à ses enfants. Seuls eux la tenait en vie. Ce seul lien suffisait à apaiser ses malheurs. Mais les petits n'étaient pas à l'abris de ces derniers. Non, eux aussi étaient bien des cibles dans cette histoire. Deux petites cibles, sans aucun doute, mais deux petites cibles appartenant à une longue lignée ... puissante. Luna Adair était la mère de ses derniers représentants. Les dons surnaturels de la famille les mettait en danger perpétuel, mais jamais, non jamais, ils n'abandonneraient leur course folle vers la justice. Les Chandler était une vieille lignée datant de nombreux siècles, bien consciente du danger qui guettaient le monde.Les créatures obscures comme les vampires ou les lycans leur étaient communes. Alors, croirez-vous qu'il s'agissait là d'hunters. Eh bien, vous vous trompez dans pareil cas. Les Chandler étaient tous porteurs de dons de clairvoyance, ils étaient médiums. Ils ne chassaient pas comme tel les créatures du mal, ils étaient plutôt au service des hunters. Constamment, ils aidaient ceux-ci avec leurs visions, leurs liens particuliers avec l'au-delà. Toutefois, leur lignée était aujourd'hui en péril. Leurs ennemis avaient réussi à les cerner. Gaspard Chandler était mort, laissant ainsi seule sa femme avec ses premiers enfants. Luna Adair, issue d'une autre famille de médiums moins puissante était maintenant en cavale. En cavale vers la liberté. Elle se cachait du mieux qu'elle le pouvait, grâce à ses amis hunters. Néanmoins, une femme portant des jumeaux nouveaux-nés était facilement repérable. Pourtant, elle réussit ... jusqu'à un certain point. »

___________________________________________________

C'était un matin frais et agréable de Mai. Des oiseaux chantaient sous le couvert des arbres, tandis que le groupe s'enfonçait dans la forêt humide de rosée. Il était composé uniquement de personnes muettes et à capuches. Se faufilant entre les troncs épais, ils tentaient au mieux de se tenir à l'écart des racines, des brindilles et tout ce qui pouvait être susceptible de faire du bruit. On aurait dit des ombres silencieuses, mais les premières lueurs de la journée enlevaient quelque effet ténébreux. En tête se trouvait un homme de haute stature, son corps découpé par ses multiples muscles. À sa droite se trouvait une femme qui tenait dans chacune de ses mains deux bambins minuscules qui ne devaient pas avoir plus de deux ans. À sa gauche, une grande silhouette frêle qui marchait d'un pas mal assuré. Derrière eux, il y avait une demi-douzaine d'autres capuches qui marchaient, quant à elles, en rangs serrés. Après avoir emprunté des tas de sentiers sinueux, ils arrivèrent finalement face à une immense grotte, bien dissimulée par la végétation.

-Je vous présente votre nouvelle demeure, madame Adair, dit l'homme de tête d'un ton courtois.

Son visage était fendu d'un large sourire qui laissait apercevoir ses dents proéminentes.

-Ce n'est pas l'idéal, mais ..., commença une voix hésitante à l'arrière.

-Nous n'avons pas le choix, la coupa-t-elle, je saurai m'en arranger, merci bien. Seulement, j'espère que mes affaires sont bien installées.

-N'ayez crainte, madame. Tout est en place.

Sur ce, celui qui semblait être le chef de la bande poussa une grosse pierre sans avoir l'air d'éprouver le moindre effort physique. Il en résulta un trou béant, noyé par les abysses du noir.

-Lumière, fit quelqu'un.

Tous en même temps, les hunters ouvrirent leurs lampes de poche.

-Après vous, madame, dit le chef, toujours avec son sourire de crocrodile guère charmeur.

La concernée entra donc la première, suivie des petits qui sondaient déjà les ténèbres de leurs petites prunelles. Ils ne semblaient pas avoir peur, mais l'un d'eux reserra nénamoins son étreinte sur la main de sa mère. À pas feutrés, le groupe s'engloutit dans le noir, toujours plus loin. Au bout d'un certain temps, ils arrivèrent dans une salle de forme circulaire, éclairée par des torches. Aussitôt, les hunters éteignirent leurs lampes.

-Je me sens comme dans l'époque médiévale, gloussa Luna en regardant les torches.

-Il n'y a pas d'électricité ici, rétorqua le chef en affichant un sourire complice.

-Vous avez ici votre couchette et là-bas, il ya celle des jumeaux, enchaîna-t-il, toujours souriant.

-Vous avez tout le nécéssaire pour leur éducation ?, s'enquit Luna, soudain inquiète.

-Vous trouverez une bibliothèque et une grande table de travail dans la salle adjacente. Et j'oubliais, pour ce qui est des petites envies ... il faudra recourir à un pot, j'en ai peur. Vous serez complètement écartée de la société, vous le savez.

-J'y suis prête, répliqua-t-elle fièrement avec une pointe de défi.

-Parfait, dans ce cas. Vous avez néanmoins à votre disposition monsieur ci-présent en cas de besoin. Nourriture, etc. C'est aussi lui qui rapportera les informations à propos de vos éventuelles visions.

D'un geste, il désigna le jeune homme frêle qui était resté sans voix depuis le début.

-Votre nom, monsieur ?, demanda-t-elle en regardant la mine inquiète de l'autre.

-Al ... alfon ... so ... Mill ... Miller ... ma ... madame !, bafouilla-t-il maladroitement.

Un peu plus et il se moullait. Heureusement, il tint bon et baissa simplement la tête en signe de soumission, rouge de honte.

-Il n'a peut-être pas beaucoup d'expérience, mais c'est l'idéal que nous avons trouvé. Disons qu'il a l'air d'un gars des plus ordinaires dont personne ne se soucierait, s'empressa de dire le chef.

Sur ce, eux sept quittèrent la grotte en silence, laissant seuls Luna avec cet Alfonso et ses deux bébés.

___________________________________________________

« Ainsi, la mère trouva-t-elle un endroit à l'aparence sûr pour se cacher. Avec l'aide d'Alfonso, elle put éduquer ses jumeaux comme il se le devait. Ils apprirent à lire, à écrire et à compter et plein d'autres choses encore. Mais surtout, surtout ... ils apprirent à maîtriser leurs pouvoirs. »

___________________________________________________

C'était une chaude journée d'été, les deux garçons suaient à grosses gouttes sous le soleil tapant du mois de Juillet. Leur mère les avait laissé prendre une marche dans la forêt, les priant néanmoins de revenir avant le coucher du soleil. Ayant dix-sept ans, ils étaient assez vieux pour se balader seuls, sans la surveillance de Luna ou Alfonso. Les deux jeunes hommes étaient pratiquement pareils, ils étaient dur de les différencier. L'un se nommait James, l'autre Aaron. Le premier était fort et sûr de lui. Il aimait se battre et se sentir invincible. Le second avait moins de muscles. Il percevait bien mieux les signes que lui envoyaient le ciel que son frère. Sa sensibilité était immense et son frère n'hésitait pas à le traiter de fillette s'ils se querellaient. Ils étaient jour et nuit, blanc et noir. Pourtant, les deux jeunes hommes s'entendaient à merveilles la plupart du temps. Aaron aidait James à développer ses dons de médium. Ce dernier aidait Aaron à développer son endurance et sa vitesse physique.

-Tu as envie d'une petite course ?, demanda James à son jumeau avec un grand sourire.

-Avec cette température ? Jamais !, s'exclama son frère, indigné.

-C'est une bla ..., commença James, mais il ne réussit jamais à terminer sa phrase.

Une grande plainte déchira la tranquillité moite de la forêt. Des oiseaux s'envolèrent en masse, apeurés.

-Maman, murmura Aaron, sous le choc.

En un éclair, des images se déroulèrent dans sa tête. Des créatures monstrueuses abattaient Mère et Alfonso, là-bas dans la caverne. C'était un vision. Une vision bien réelle.

-Toi, tu restes ici !, cria James.

Sur ce, il partit en courant à pleine vitesse sans plus se soucier de son jumeau.

-NON, ATTENDS !, l'interpella en vain Aaron.

Il allait se faire massacrer. Pourquoi n'avait-il pas perçu le danger comme lui ? Ils ne pouvaient plus rien faire pour eux. Pourtant, Aaron s'élança à la suite de son frère, cédant à ses pulsions. Il se retrouva bien vite face à un véritable carnage. Alfonso et James se battaient ensemble avec de pittoresques morceaux de plomb contre une dizaine de créatures horribles drapées de noir. Au lieu d'aller se battre, Aaron préféra s'agenouiller auprès de sa mère. Elle était écrasée par terre et une marre de sang s'agrandissait de plus en plus autour d'elle.

-Tiens bon, maman, je vais te sortir de là, lui assura-t-il.

Toutefois, il était loin de croire en ses paroles.

-Tais-toi, mon fils. Tu ne peux pas me sauver. Mais sois fort, sois fort pour ta mère. Sauve-toi d'ici. Si tu le peux, amène ton frère avec toi. Le monde est vaste. Tu auras besoin de quelqu'un sur qui compter. Mais tiens, prends ça. Dans ma poche ... un papier ,le coupa-t-elle d'une voix faible.

Aaron s'empressa de prendre le papier en question et le fourra dans sa propre proche sans même regarder ce que c'était. Quand il se retourna, sa mère s'était éteinte. Ses yeux étaient fermés, laissant son visage dans une expression sereine. Elle n'avait pas eu peur de la mort.

-NON ! NON ! NON !, hurla Aaron.

Des larmes lui piquaient les yeux, tombant en cascade sur ses joues. Puis, il reçut un terrible coup. Il s'évanouit en s'écrasant auprès du cadavre mutilé de sa mère.

___________________________________________________

« Quand il se réveilla, un visage était penché sur lui. Celui de son sauveur. Il lui expliqua qu'il l'avait sauvé et que les trois autres étaient morts. Il ajouta qu'il n'avait maintenant qu'à suivre les instructions du papier de sa mère. Sans ajouter un mot, l'inconnu se volatilisa ... laissant derrière lui un Aaron complètement déboussolé avec pour seule compagnie, un charriot de victuailles ...

Le jeune homme ne comprenait plus rien à ce qui se passait. Son cerveau n'était que brume. Oh, mais ça, c'est simplement parce qu'il avait perdu la mémoire. Sans même que son sauveur s'en ait rendu compte ... Aaron consentit à lire le papier. Dessus, les instructions pour se rendre à Newton étaient écrites.

Il aurait son rôle à jouer là-bas. Mais comment y arriverait-il s'il ne se rappelle pas comment utiliser ses dons de médium ? De plus, Aaron est un jeune homme qui cherche encore et toujours qui il est vraiment ... »


    JUSQU'A LA FIN

      NOUS VOULONS SAVOIR QUI TU ES VRAIMENT



♦️ CES PETITS DETAILS QUI SONT IMPORTANTS :
Dites-nous ici tout ce que vous n’avez pas pu aborder avant.

    PSEUDONYME : Mon prénom est Charles, mais mon pseudo ailleurs que sur les RPG est Daiki. Je trouve ça peu recherché et j'aimerais quelque chose de plus profond, plus noir ... M'enfin, je l'ai adopté au début et cela ferait trop bizarre de le changer aujourd'hui.
    AGE : Disons que je ne la dévoilerai pas tout de suite, je suis plutôt jeune. Mais cela ne saurait tarder. Je ne veux simplement pas être jugé rapidement pour mon âge.
    AVATAR : Kevin Flamme
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Sur un forum nommé PUB RPG DESIGN.
    CODE DU REGLEMENT : Plume de sang
    COMMENTAIRE ?
Gros coup de coeur pour le design, le contexte, l'excellent travail des postes vacants (je suis d'ailleurs désolé de ne pas en avoir pris, c'est qu'un scnénario me trottait déjà dans la tête) ainsi que toutes les petites choses qui font qu'on sent que c'est un RPG noir et troublant. Bravo !


Dernière édition par Aaron Chandler le Dim 21 Fév - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Dim 21 Fév - 19:50

    Bonjour,

    Voilà ma fiche terminée. J'espère qu'elle vous plaira ... elle est un peu particulière. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Edward Ruthven
Admin « L'Insolent Démon »
avatar

♦ messages : 526
♦ registration date : 12/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Perdition City - Ulver


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp: Ouvert
♦ relationship:

MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Dim 21 Fév - 23:56

    Bienvenue sur Les Chroniques de l'Ombre
    Merci de ton inscription.

    Tout d'abord je tiens à te dire que ton idée de personnage est très intéressante. Ta fiche est bien faite, j'aime beaucoup tes anecdotes, qui sont très bien contée. Et en plus tu interprête un personnage masculin ce qui manque quand même au forum. Bref, pour moi tout est bon.

    Je te valide.

    Tu peux désormais aller te faire des liens, demander un logement, et lister tes rp.
    Si néanmoins tu as des questions à poser, n'hésite pas à m'envoyer un mp.

    NB: pour les groupes, je met ton personnage dans les sorciers, c'est plus proche que des simples humains.

_________________

    LA CULPABILITE EST LE PIRE DES MAUX
    La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité,
    entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Lun 22 Fév - 5:09

    Merci beaucoup de m'avoir validé, je suis très heureux que tout soit bon pour toi. =) Je trépigne déjà d'impatience à l'idée de RP, le forum a l'air tellement ... intéressant et ... mystérieux. Oki pour le groupe, je vais aller m'informer sur les sorciers. Seulement, certaines personnes sont médiums dans la vie réelle, c'est pourquoi j'avais mis mon personnage dans les humains. Bah, faut dire que je préfère le vert au rose.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Ruthven
Admin « L'Insolent Démon »
avatar

♦ messages : 526
♦ registration date : 12/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Perdition City - Ulver


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp: Ouvert
♦ relationship:

MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Lun 22 Fév - 17:07

Hihi. Bah oui, mais là ce sont de véritables pouvoirs. Et puis les sorciers ne sont pas tous des magiciens avec une grande robe de velours possédant toutes les potions dont on peut rêver dans leur roulotte. Je devrais d'ailleurs faire une plus longue explication pour les sorciers sous peu.

_________________

    LA CULPABILITE EST LE PIRE DES MAUX
    La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité,
    entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Lun 22 Fév - 20:50

    Oki, lol. Et bien merci encore, je vais aller commencer mes petites affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Edward Ruthven
Admin « L'Insolent Démon »
avatar

♦ messages : 526
♦ registration date : 12/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Perdition City - Ulver


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp: Ouvert
♦ relationship:

MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   Lun 22 Fév - 21:05

Oui, fais toi des liens. Comme ton personnage est inventé, c'est important.

_________________

    LA CULPABILITE EST LE PIRE DES MAUX
    La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité,
    entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A.Chandler -FINI-   

Revenir en haut Aller en bas
 

A.Chandler -FINI-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives Fiches-