AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Folies Follement Formidables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ôlynëla.
Invité
avatar



MessageSujet: Folies Follement Formidables   Lun 22 Fév - 23:14

Bonsoir ^^


FOLIES FOLLEMENT FORMIDABLES



          « Le cabaret c'est un laboratoire, on ne peut pas
          être plus proche du public. Le cabaret ne triche
          pas, il est juste et impitoyable, il apprend
          l'efficacité, l'assurance.



      Attention ! Vous entrez aux
      Folies bergères.



    A Paris, dans le début des années 1900, Jeanne, une jeune femme qui rêve de monter sur la scène du Montmartre Club, est accusée du meurtre de son amant indélicat et envoyée en prison. Derrière les barreaux, elle retrouve celle qu'elle admire, Velma Zohervlky, une chanteuse de jazz condamnée pour avoir tué son mari et sa sœur, pris en flagrant délit d'adultère. Le très populaire avocat Octave Hayat va brillamment plaider leurs causes et attirer l'attention des médias sur ces deux jeunes femmes de grand talent. Jeanne, dont Marc a fait l'emblème de la naïveté abusée, devient en quelque temps une véritable star à Paris... Ensemble les deux jeunes femmes se lancent dans une nouvelle aventure, ouvrir un cabaret en plein cœur de la capitale française. Connaissant le passé judiciaire des deux patronnes, il y a peu de personnes qui osent se présenter pour les divers postes proposés, les clients n’affluent pas non plus… Pourtant peu à peu le cabaret va se faire une étrange réputation, certaines personnes disent que lorsque l’on y entre on est jamais très sur d’en ressortir… Jeanne en souffre mais ne veut aucunement baisser les bras, on retrouvera quelques années après sa mort, une sorte de journal intime qui décrit en quelques mots le quotidien qu’elle vivait.



    Juin 1913 à Paris.
    Humeur morose.
      J’en ai assez de me battre contre mon image et mon passé, je veux que l’on me, nous, reconnaisse enfin pour ce que l’on fait… Je suis avant tout une danseuse émérite, pas une tueuse au sang froid. Pourquoi fait-on alors courir ses bruits sur notre cabaret ? Nous n’avons rien fait pour attirer tant de détracteurs. Je ne peux même plus sortir sans me faire insulter, à vrai dire je ne sais pas si c’est mon passé ou mon statut de femme d’affaire qui les insupporte autant. Je me sens constamment en danger, je ne sais même plus ce qu’est que vivre, j’ai l’impression de survivre. Notre cabaret vivra, il vaincra ses journalistes véreux en manque de nouvelles croustillantes, il mettra en scène de grands artistes et les artistes de demain. Nous serons les meilleurs, nous sommes les meilleurs…




      Pour tout spectacle il y a un
      lever de rideau.




          « Il est tombé pour nous le rideau merveilleux.
          Où du vrai monde erraient les fausses apparences,
          La science a vaincu l'imposture des yeux,
          L'homme a répudié les vaines espérances.



    Septembre 1923 à Paris
    Allocution de Velma
      Voilà exactement dix ans, à quelques jours près, que Jeanne a été assassinée. Ce lâche est toujours en liberté, personne est en danger en ville, ce n'est pas l'un de ses tueurs en série dont les journaux n'ont de cesse de parler. Non ! C'est une personne qui savait ce qu'elle faisait et Jeanne n'a sûrement pas été choisie au hasard, qu'importe. Mon passé me poursuit toujours, comme l'un de ses cheveaux lançaient au galop que l'on ne saurait maitriser, les Folies en souffrent j'en suis bien consciente, mais que puis-je faire de plus que me battre encore et toujours ? Seulement je ne sais plus si j'ai encore la force de poursuivre, mais il le faut... au moins pour honorer la mémoire de Jeanne. Alors, j'avance, enfin nous avançons, car oui je ne suis plus seule ! Le cabaret c'est bien développé, j'ai des artistes extraordinaires à mes côtés, il manque simplement le plus important... les clients... Mais je sais qu'ensemble nous feront des merveilles. La plus grande folie et de faire vivre les Folies !



    Se faufilant entre les silhouettes, un air de charleston comble l’absence de vapeurs musquées et fiévreuses. Nous ne sommes pas dans un dancing mais au Folies Bergères qui, pour quelques minutes, prête son espace à l'évasion d’une élégante des années 1920. Le cabaret n’a pourtant qu’un objectif en tête : tous les chemins mènent au soir. Des tableaux rendus à la fête au travers de vitrines semblables à aucun autre cabaret, avec impatience les danseuses, pour la plupart, semblent espérer le baiser qui animerait leurs corps changés en joyaux par les robes intégralement ponctuées de paillettes d’or et frangées de jais, des écailles scintillantes plombant des structures en mousselines vaporeuses. Qu’on ne s’y trompe pas, les lignes sont révolutionnairement courtes et osées, la simplicité apparente de la coupe est largement compensée par la luxuriance des apprêts, broderies somptueuses, textiles exotiques et imprimés cinétiques, quand le profil ne se consacre pas entièrement à l’esthétique constructiviste. Sans entraves, Eve ne veut plus de la pomme, quand elle ne danse pas elle préfère faire un tour d’automobile en blaser Paquin, du ski en sweater Schiaparelli et un plongeon en maillot Lanvin, sans contrefaçon c’est une garçonne. L’ambiguïté nécessite certes quelques tours de passe-passe, c’est Coco la fautive. A chaque séduction sa petite tragédie : subtilisés les cravates et les porte-cigarettes, la féminité n’en a pas pâti ; le vestiaire masculin, lui, ne s’en est jamais remis.


    Nous sommes en 1923 et voici dans quel monde nous évoluons, derrière notre cabaret se cache bien un secret mais sûrement pas celui auquel nous pensons à première vue ! Pour le découvrir il faudra oser pousser la porte d’entrée… Mais nous vous promettons une chose, une fois le seuil de la porte franchi, vous ne voudrez plus le quitter !

    NOMBRE DE LIGNES EXIGEES : 15 lignes minimums
    STAFF & NOMS : Maïwenn L. FORMONT && Ôlynëla Z. SAAHVOSKI
    NOMBRE DE MEMBRES : 32
    NOMBRE DE MESSAGES : plus de 800
    URL :
    Code:
    http://folies-formidables.forumactif.com
    VOTRE BOUTON :
    Code:
    [url=http://folies-formidables.forumactif.com/][img]http://img44.xooimage.com/files/e/a/b/lier-18bae09.jpg[/img][/url]
    VOUS DESIREZ : [X] Simple partenaire [] Echange de fiche [] Top Partenaire


Merci d'avoir pris le temps d'étudier notre demande && bonne continuation à vous
Revenir en haut Aller en bas
June Eastwood
Admin « La Nymphomane »
avatar

♦ messages : 160
♦ registration date : 14/01/2010
♦ age : 29
♦ jukebox : Like a virgin


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Folies Follement Formidables   Mar 23 Fév - 5:48

Joli forum, plutôt original. Ca me rappel que je dois regarder Chicago. Partenaire accepté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ôlynëla.
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Folies Follement Formidables   Mar 23 Fév - 17:25

Merci beaucoup pour les compliments et le partenariat
Bon visionnage de Chicago alors ^^ Puis surtout bonne continuation pour votre forum =D
Revenir en haut Aller en bas
Eden J. Hermangarde
Admin « La Reine de Pique »
avatar

♦ messages : 307
♦ registration date : 14/01/2010
♦ jukebox : Sadique


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp:
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Folies Follement Formidables   Mar 23 Fév - 19:07

Merci.
Bonne continuation à vous aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Folies Follement Formidables   

Revenir en haut Aller en bas
 

Folies Follement Formidables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives Partenariats-