AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gimme the guns (James Hume) | U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 19:51


JAMES SAWYER HUME
26 ans ; hunters ; pas encore de métier



    VERITABLE NATURE
      ON SE CACHE TOUS DERRIERE UN MASQUE QUE SONT LES APPARENCES.


♦️ QUELLES SONT VOS HABITUDES ET OCCUPATIONS DIURNES ?
James est un maniaque obsessionnel. Surprenant, non, pour un rebelle chasseur de créatures surnaturelles ? Ou simplement pour un garçon ! En effet, James range toutes ses affaires de manière extrêmement carrée. Il déteste qu'on touche à ses biens, qu'on les change de place. Si jamais vous entrez chez lui, vous devrez enlever vos chaussures et enfiler des chaussons tout propres qui vous attendent patiemment. Oui, James déteste qu'on chamboule son petit monde car c'est tout ce qu'il peut contrôler. Il ne peut contrôler sa vie, il ne peut contrôler la nature, alors il contrôle ses affaires en les rangeant, en les alignant et en les triant. Aussi, ne venez jamais le voir le mercredi, vous risqueriez de le trouver en tablier avec des gants en caoutchouc roses et un masque. Le mercredi, c'est le jour du ménage chez lui et ça ne changera jamais. De fait, il adore laver, faire briller, sortir les poubelles. C'est peut-être pour cela qu'il a tant de succès avec les femmes ?
A part ça, il adore lire. C'est une personne très cultivée qui sort souvent des références subtiles à la littératures, des clins d'oeil à ses auteurs préférés. Il se ballade toujours avec un livre dans son sac (qu'il l'ait volé ou pas) et avec sa paire de lunette sans laquelle il ne peut pas lire. C'est une personne qui aime la routine malgré le fait qu'il soit en perpétuel mouvement pour chasser le surnaturel du naturel.
Ce que James déteste faire par dessus tout, c'est dormir. Il a toujours peur qu'un vampire vienne lui sucer le sang ou qu'on vienne l'attaquer pendant son sommeil. De plus, la seule perspective de ne rien faire pendant huit heure lui donne la nausée. C'est une personne très active qui ne supporte pas de rester en place deux minutes, sauf pour lire, bien entendu.
♦️ QUELLES SONT VOS PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTERE ?
Défauts, qualités de votre personnages, prenez les principaux traits de caractère de votre personnages et décrivez-les. Vous pouvez les listez ou vous contentez d'un paragraphe.
♦️ CE QUI FAIT DE VOUS QUELQU'UN DE DIFFERENT :
Capacités de votre personnage, loisirs atypique, régime alimentaires particuliers (pour les vampires) dites nous ce qui rend votre personnage différent des autres.

    UNE LONGUE HISTOIRE
      DU CHEMIN QU'ON PARCOURT, ON NE CONSERVE EN SOUVENIR QUE LES EPREUVES.


« Je ne suis pas un arnaqueur, je suis un joueur. Nuance. »

Il sourit et quitta la maison, sous l’œil consterné de Megan qui ne s’attendait pas à ça. James monta dans sa vieille voiture et jeta sa valise sur le siège du passager. Puis il entra les clés de contact et fit démarrer la voiture. Il lui suffit d’appuyer sur la pédale pour quitter Megan, pour quitter leur vie, pour quitter ce reflet qu’il avait créé. Il ne lui restait plus qu’à trouver une nouvelle fille et l’affaire serait dans la poche.
James avait grandi dans une famille aisée de la Nouvelle Orléans. Son père, un avocat de renom, l’avait prédestiné à devenir quelqu’un de bien. Sa mère Olana ( elle était italienne), elle, jouait le jeu. Elle n’avait jamais été pour toute cette pression que Roger mettait sur les épaules de son fils. Mais elle ne disait rien, et se contentait de faire ce qu’on lui disait. James, lui, ne s’était jamais trop posé de questions. On lui disait de faire ses devoirs, il le faisait. On lui disait d’avoir des bonnes notes, il en avait. Il aurait été un enfant modèle pour toutes les autres familles, oui, il était d’ailleurs bien parti… A cette époque, il était encore heureux. Il n’avait encore rien connu de mal et tout lui semblait parfait.
Il avait onze ans. Il n’était sur terre que depuis onze ans lorsqu’elle décida de partir. Sa mère. Il n’avait pas compris lorsqu’il l’avait surprise en train de faire ses valises dans sa chambre. Il avait d’abord pensé qu’ils partaient en voyage, que c’était pour cela qu’elle préparait ses affaires. Mais si son hypothèse s’était révélée vraie, sa mère n’aurait pas eu les larmes aux yeux. Elle pleurait, devant lui, et il ne comprenait pas pourquoi.

« Mamma, perché piangi, ho fatto qualche cosa di male ? , avait-il demandé en tenant sa mère par la jambe ». (Maman, pourquoi tu pleures, j’ai fait quelque chose de mal ? )

James parlait à sa mère en italien. La belle Olana ne maitrisait pas vraiment l’anglais. Son père l’avait rencontré lors d’un voyage à Rome et ils s’étaient aimés dès le premier regard. Ils s’étaient mariés six mois plus tard, Olana étant enceinte. Et Roger, l’américain, décida de revenir avec sa nouvelle famille à la Nouvelle Orléans. La famille communiquait donc dans la langue d’Olana. James se mit à pleurer à son tour. Sa mère ne lui répondait pas. Qu’avait-il fait ? Pourquoi pleurait-elle ? Elle ne le regardait même pas. C’était comme s’il n’existait pas. Il la suppliait de le regarder, de lui parler, de lui prouvait qu’il existait. Elle prit dans ses bras, l’embrassa sur le front puis s’en alla. Ce fut la dernière fois qu’il vit sa mère.

« Je veux te faire souffrir comme tu m’as fait souffrir toutes ces années ! Je veux que tu meures, que tu ailles en enfer, que tu sois torturée, humiliée ! Je veux te tuer. »

James était à cheval sur une vampire, celle qu’il avait recherché pendant des années, un pieux à la main. Il s’en était passé des choses depuis ses onze ans. Suite au départ de sa mère, Roger avait changé de comportement. Il n’était plus aussi strict avec James. Pour ainsi dire, il n’en avait plus rien à faire de son fils. James en profita donc. Il se mit à sortir, à ne plus travailler. A seize ans, il fut arrêté pour trafic de drogues, à 17 ans pour recel de téléviseurs. Il se foutait de tout, son père paierait les cautions.. Roger, déprimé par le départ d’Olana, ne vivait plus. Il se tuait au travail, n’était jamais chez lui, ce qui donna l’occasion à James d’organiser d’immenses fêtes qui le rendirent très populaires. Son niveau à l’école était moyen. Il ne faisait aucun effort et préférait s’amuser. Même si sa culture était immense puisqu’il passait la plupart de son temps libre à lire, il préférait passer pour un crétin plutôt que de travailler. Et puis il rencontra Crystal. Il avait 18 ans, il venait tout juste d’entrer à la faculté de Miami. Crystal était parfaite. Elle était jolie, drôle, populaire. Et, par-dessus le marché, elle s’intéressait à lui. Il était amoureux. Il ne la quittait pas. Au bout d’un an passé ensemble, James et Crystal ont choisi de louer un appartement à deux. James ne se rappelait pas s’être senti aussi bien depuis que sa mère l’avait quitté. Il trouvait en Crystal tout ce qu’elle n’avait pas su lui apporter : de la douceur, du réconfort. Et puis, il avait trouvé l’amour. Elle était son âme sœur, il en était persuadé.

Un soir, alors qu’il avait dit à Crystal qu’il ne rentrerait pas à l’appartement, il décida de lui faire une surprise. Cela faisait 2 ans qu’ils s’étaient rencontrés et il comptait bien célébrer cela. Il fit tourner la clef dans la serrure et entra. Toutes les lumières étaient éteintes. Il ne se posa pas de questions et se rendit tout de suite dans la chambre où Crystal devait se reposer. Mais ce ne fut pas Crystal qu’il trouve. Il alluma la lumière. Elle était au lit. Avec un autre homme. Et lorsqu’elle releva la tête vers lui, du sang lui coulait des lèvres, son visage était complètement métamorphosé. Et ses yeux, ses yeux doux et attendrissants étaient devenus noirs et perçants. Il venait de découvrir son secret. Aussi rapide que l’éclair, elle s’était volatilisée.

Le lendemain, James arrêta ses études. Il partit loin, très loin de Miami, à Seattle et commença à travailler dans un bar. Très vite, il devint accroc à deux choses. La première d’entre elle, bien évidemment, fut le poker. Il apprit à jouer avec les autres serveurs et s’avéra être plus doué qu’il ne le pensait. Et puis, il s’avéra également que le bar dans lequel il travaillait était, en fait, un relai pour les chasseurs de créatures surnaturelles. Il se rappela alors de Crystal. De comment elle l’avait trahi. De comment elle l’avait laissé. Et il se promit de la retrouver et de la tuer, tout comme il tuerait toutes les créatures fantastiques existant dans ce monde.

Il entreprit alors une grande chasse à l’homme. Ou plutôt à la femme. Il se mit à chercher Crystal. Sur sa route, il croisa des démons, des vampires, des loups garous. Il croisa des fantômes, des sorciers, des anges. Il croisa tout ce en quoi il n’avait jamais voulu croire, même s’il avait grandi dans le berceau du vodoo, La nouvelle Orléans. C’est à Chicago qu’il la retrouva. Il commençait à perdre espoir. Un de ses tuyaux s’était avéré être totalement faux. Et puis il la vit. Elle n’avait pas changé d’un poil. Tout était pareil chez elle. C’était comme si elle n’avait jamais été partie.

Il se mit à la suivre. Mais elle le remarqua. S’engagea alors une lutte fatale entre les deux. L’un d’entre eux viendrait à mourir. Et James savait que ce n’était pas lui. Il finit par la plaquer au sol. A cheval sur la jeune vampire dont les yeux imploraient la pitié, James ne recula pas.

« Je veux te faire souffrir comme tu m’as fait souffrir toutes ces années ! Je veux que tu meures, que tu ailles en enfer, que tu sois torturé, humilié ! Je veux te tuer. »

[justify]Il planta alors le pieux en bois dans le cœur de la jeune femme avant de lui murmurer à l’oreille qu’il l’aimait… Puis il brûla le corps. A partir de ce jour, James se jura de ne plus jamais s’attacher à personne. C’est alors que commença sa grande aventure. Sa science du poker fit de lui un grand arnaqueur. Il faisait en sorte que les femmes tombent amoureuses de lui. Elles lui fournissaient ainsi un logement et de quoi manger. Et puis, lorsqu’elle finissait par tout découvrir, il finissait par s’en aller.

Megan n’était pas la première et pas la dernière non plus. Il regarda une dernière fois derrière lui avant de tourner. Elle était devant sa maison, visiblement en colère. Il lui fit un signe de la main et accéléra. Puis il ouvrit ce précieux carnet dans lequel étaient indiquées toutes les destinations à forte densité de créatures surnaturelles.

« En route pour Newton !. »


    JUSQU'A LA FIN
      NOUS VOULONS SAVOIR QUI TU ES VRAIMENT


♦️ CES PETITS DETAILS QUI SONT IMPORTANTS :
Dites-nous ici tout ce que vous n’avez pas pu aborder avant.

    PSEUDONYME : Lola
    AGE : 18 ans
    AVATAR : Taylor Kitsch
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : Partenariat avec le mien ^^
    CODE DU REGLEMENT : plume de sang je crois...
    COMMENTAIRE ?
later


Dernière édition par James S. Hume le Mar 2 Mar - 15:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 20:00

Je te souhaite bienvenue sur « Les Chroniques de l’Ombre ».

Je te remercie de ton inscription et te souhaite bonne chance pour ta fiche. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter par MP ou à la suite de ce message.


Si ce message te gène, je l'effacerai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 21:30

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 21:51

De rien, n'oublie pas de nous signaler quand ta fiche sera terminée, je vois que tu avances bien. : )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 21:58

Pas de problème ^^

Oui, j'essaie de la terminer au plus vite =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 22:00

D'accord. : )
Mais je te conseille de privilégier la qualité à la rapidité, bien que ce que j'ai vu pour l'instant comporte les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Jeu 25 Fév - 22:12

Merci ^^ Ne t'inquiète pas, je ne compte pas bâcler ma fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Edward Ruthven
Admin « L'Insolent Démon »
avatar

♦ messages : 526
♦ registration date : 12/01/2010
♦ age : 30
♦ jukebox : Perdition City - Ulver


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp: Ouvert
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Ven 26 Fév - 14:44

    Bienvenue sur Les Chroniques de l'Ombre
    Merci de ton inscription.
    Je te souhaites bon courage pour ta fiche.
    Si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous contacter par mp.

    J'aime beaucoup ton histoire.
    Cool, on manque d'homme je trouve, ça tombe bien.
    Juste une question, quel est ton forum? (nous avons beaucoup de partenaires^^.

_________________

    LA CULPABILITE EST LE PIRE DES MAUX
    La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité,
    entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Sam 27 Fév - 1:08

Merci bien =D


Devilicious world ^^ mon forum est xD
Revenir en haut Aller en bas
Edward Ruthven
Admin « L'Insolent Démon »
avatar

♦ messages : 526
♦ registration date : 12/01/2010
♦ age : 30
♦ jukebox : Perdition City - Ulver


CARNET DE ROUTE
♦ statut rp: Ouvert
♦ relationship:

MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   Dim 28 Fév - 14:18

Ah j'adore ton forum.

_________________

    LA CULPABILITE EST LE PIRE DES MAUX
    La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité,
    entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gimme the guns (James Hume) | U.C.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gimme the guns (James Hume) | U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives Fiches-