AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Balade Nocturne   Dim 18 Avr - 21:01


BlackBird & Catsoon
« Un homme choisi pour remplacer un mort n'est-il
pas condamné par l'exigence du rôle lui-même ?
»

Claire Martin

La première partie de la soirée du Prince n'avait pas été riche en aventures. Étudier le cas d'un vampire qui souhaitait faire de sa compagne une créature de la nuit, veiller à ce que tout le monde soit satisfait, partout à travers la ville. C'était maintenant que les choses devenaient intéressantes, maintenant qu'il pouvait enfin s'amuser. Du moins, si se lancer à la recherche des diaboliques membres du Cercle des Ombres était un amusement. C'était quelque chose d'habituel, en fait, son petit secret à lui. Alors que tout les vampires de la garde se lançaient à l'assaut des réserves de sang de l'Elyseum, volaient dans les cliniques médicales ou encore allaient s'amuser avec les humains, lui, il se promenait. Sans en avertir personne, la plupart du temps. Il aimait le calme qu'avait retrouvé Newton depuis qu'il la dirigeait. Ce n'était plus la dangereuse cité sur laquelle il était tombé bien des siècles auparavant. Les vampires déplaisants étaient maintenant exécutés dans les plus brefs délais, les autorités tenues au courant de toute agitation suspecte et la tuerie règlementée. Il n'aurait pas conseillé à un humain d'aller se balader là où il se trouvait actuellement en pleine nuit, mais bon. De toutes manières, les vieilles routes de Newton, celles qui menaient aux chantiers abandonnés ou encore aux espaces déserts, n'étaient plus fréquentées comme par des clochards, des animaux sauvages ou des vampires.

Bien sûr, le Prince ne comptait pas vraiment mettre la main sur le Cercle des Ombres tout de suite. Il allait attendre, mais pas pour longtemps, il l'espérait, que ces sauvages se trahissent tout seul. L'Affaire des Cœurs Volés avait fait la une des journaux du pays en entier et, bien que le Prince n'y ait pas vraiment consenti, des dizaines de nouveaux vampires avaient fait leur apparition en ville, tenant pour la plupart à se renseigner, curieux qu'ils étaient, sur le Cercle des Ombres. Le foutu Cercle des Ombres. Ce n'était pas la première fois que ces vampires, sorciers et lycanthropes des plus particuliers venaient rôder à Newton, mais, en tuant de manière aussi ouverte, ils avaient cette fois-ci dépasser les bornes, vraiment. Le Prince détestait les savoir là, tous, à épier les moindres faits et gestes des humains en attendant que l'un d'eux s'écartent du chemin pour le prendre et le vider de son sang, ou pire encore. Il leur aurait volontiers donner sa fortune en entier, ou du moins une partie de celle-ci, pour qu'ils prennent leurs affaires et aillent ailleurs. Mais ils semblaient avoir compris à quel point Newton serait une ville facile à prendre, une ville qui regorgeait de créatures surnaturelles. Après tout, malgré toute sa bonne volonté, le Prince n'avait aucune preuve. Une sorcière de la Blanche Confrérie avait put devenir complètement folle et éventrer le gamin qu'on avait retrouvé la semaine dernière. Il était si frustrant de sentir le Cercle des Ombres, de savoir qu'ils étaient là.

Le Prince marchait ainsi depuis plusieurs minutes, sans trop savoir où il pouvait aller. Il avait quitté le centre-ville depuis beaucoup de temps déjà et il n'avait pas croisé d'âme qui vive. Les carcasses d'animaux morts étaient légion, dans le coin, sans doute un lycanthrope était-il venu faire un tour récemment. Le Prince s'immobilisa en reconnaissant la Duchesse. Elle était là, à quelques centaines de mètre de lui, tout au bout de la route abandonnée. Il pressa le pas, heureux d'avoir enfin un peu de compagnie dans sa quête nocturne du mal. Arrivé à sa hauteur, il s'arrêta.

    « Noble Duchesse. » dit-il d'une voix respectueuse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balade Nocturne   Lun 19 Avr - 17:13

    On dit souvent de la mort, que c'est un endroit sombre et rempli d'âmes. Il y avait toutes sortes d'âmes mais à la mort, il n'y avait plus aucune distinctions que ce soit des âmes royales ou de pauvres. Eh bien voyez-vous, dans cet endroit c'était pareil. Il faisait sombre et l'odeur n'était pas respirable pour un humain. L'odeur des cadavres et du vide rendait cet endroit inquiétant pour ces pauvres humains mais distrayant pour les vampires.

    La plupart des vampires vivent de l'adrénaline -bien que cela ne faisait que très peu d'effet- et de l'aventure. Dans chaque vampire se trouvait une part de curiosité et chaque vampire voulait la gloire ou du moins faire de grandes découvertes. Et depuis quelques temps , La Blanche Confrérie se serait installée par ici. Bien évidemment, cela provoqua ne nombreuses recherches même si cela était très dangereux aussi bien pour les vampires que pour les humains.

    Cette nuit-là, Lilianne avait décidée de se faire une balade où elle pourrait souffrir et ressentir ce qu'était la peur. En tant que duchesse, elle était entourée en permanence d'au moins trois gardes du corps au cas où un vampire ait la mauvaise idée de s'attaquer à la duchesse la plus protégée. Ce n'était point elle qui avait demandée autant de protection, c'était son cher et tendre mari qui ne cessait de supplier sa dame pour qu'elle fasse attention. Bien qu'elle n'était pas le vampire le plus puissant, Lilianne pouvait se débrouiller bien que depuis une semaine elle n'était sortie.

    Elle avait donc décidée de se faire une balade dans un endroit où , elle espérait, elle ne trouverait personne à part un membre de la blanche confrérie. Lilianne avait en elle un certain besoin de cruauté et de peur qui se devait d'être soigneusement comblé.

    Alors qu'elle marchait d'un pas lent dans les rues abandonnées par le peuple depuis bien longtemps, Lilianne s'arrêta. Elle cru que c'était un membre de la blanche confrérie mais elle se retourna d'un air serein puis sourit à la salutation que venait de lui faire le vampire se trouvant devant elle.

    Lilianne ■ Prince. Que de bonnes surprises, cela fait pas mal de temps que nous nous sommes pas aperçut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balade Nocturne   Jeu 22 Avr - 3:38

La silhouette fine et élancée de la Duchesse du Massachusetts se découpait dans la pénombre qui avait envahie les lieux, accompagnant la nuit. La nuit, cette période où des gens comme eux discutaient, étaient témoins de choses que les humains ne pouvaient même pas imaginer. Le Prince inclina légèrement la tête, signe indéniable du respect qu'il portait à la femme de son supérieur hiérarchique - oui, car après tout bien que Liliane eut été Duchesse, il avait tout de même près de deux siècles d'avance sur elle. Il n'avait jamais été du genre à juger les gens sur leur âge, mais son bras-droit avait une si mauvaise opinion de Liliane qu'il ne pouvait lui-même s'empêcher de la considérer d'un œil nouveau. Elle était une perle à la Cour, comme le disait si bien son mari.

Le Prince arqua les sourcils. Il avait vu la Duchesse environ trois semaines auparavant, lors de l'émancipation d'une jeune vampire qui aspirait servir à la Cour du Duc. Les propos qu'elle venait de tenir démontrait plus que n'importe quoi d'autre à quel point, elle et lui, ils n'entretenaient que des relations cordiales. C'était également le genre de paroles qu'il aurait sortit pour détendre l'atmosphère tendu entre deux êtres se jaugeant mutuellement. Le Prince détailla les vêtements de la Duchesse, immaculés. Elle n'avait visiblement pas encore chassé, et le Prince doutait que les carcasses de bestiaux qui jonchaient le sol aient été le fruit de sa voracité. Après tout, la Duchesse, derrière ses airs d'ange, était une vampire comme tout les autres : elle devait tuer pour se nourrir. Le Prince resta immobile quelques instants, guettant l'odeur métallique du liquide carmin dans l'air : il sentait bien les humains, à des kilomètres de là, mais ceux-ci étaient vivants.

Lui et la Duchesse avaient toujours entretenus des relations qui lui paraissait cordiales : ils discutaient lors des soirées, qu'elles soient données chez lui ou chez elle, se voyaient parfois dans la rue, se saluant d'un bref signe de tête. Elle était la femme du Duc, la femme de celui qui lui avait tant donné et dont il avait prit la place, en digne successeur. La Duchesse était arrivée par la suite : elle n'avait pas connu le passage de Princesse à Duchesse. Elle avait été crée noble, avait vécut noble, était noble. Terriblement noble. Tellement noble qu'il lui semblait qu'elle le regardait de haut, et il n'aimait pas ça.

« Alors, Duchesse. » dit-il en continuant dans la liste des présentations cordiales. « Les affaires vont bien ? »

Il s'intéressait plus ou moins aux affaires du Duc, bien que ce-dernier soit son patron. Il avait ses propres problèmes, après tout. Des gens à trouver et surtout à tuer, des papiers à signer, des vampires à rencontrer, etc. Il ignorait si Liliane participait aux affaires de son « royaume ». Après tout, comme le soulignait si bien son bras-droit, elle était louche. Et le Prince était bien déterminé à montrer qu'elle ne l'était pas, car il s'agirait d'un problème supplémentaire à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balade Nocturne   Jeu 13 Mai - 15:39

Lilianne n'avait jamais vraiment pensée que les humains seraient un problème dans sa quête pour avoir la gloire. Dans son temps, les vampires n'avaient pas à se retenir de tuer des humains aussi innocents soient-ils et cette nouvelle loi l'avait mise dans tous ses états. Au début, elle avait acceptée cette loi disant qu'aucun vampire ne tuerait d'humain pour se sentir bien mais au final, Lilianne avait finit par tuer ses pauvres humains innocents dans le secret. Bien évidemment, elle se s'était jamais fait prendre et avait de nombreuses ressources au cas où ses plans auraient mal fonctionné.

Lilianne avait toujours eu des relations courtoises avec le prince et avait une fâcheuse manie de se sentir supérieure aux autres membres de la royauté sauf ,bien évidemment, au roi et à la reine. Elle prenait un malin plaisir à les placer en dessous d'elle en douceur, pour que personne ne se doute de sa double face. Comme avec tous les membres de la royauté, ils parlaient de temps en temps des affaires et la question que venait de lui demander n'était pas détestable.


Lilianne ■ A merveilles, et vous?

Ne sachant comment réagir face à cette rencontre, elle prit un air détendu et observait autours d'eux. Une ville morte avec une odeur peu désireuse y était. Regardant le prince, elle demanda avec un petit sourire.

Lilianne ■ Puis-je vous demander ce qui vous emmène ici? Si ce n'est pas trop osé, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Balade Nocturne   Mer 19 Mai - 1:28

C'était la question qu'il attendait. Il n'avait pas voulut aborder le sujet avec ses propres gardes et conseillers de peur d'effrayer ces-derniers. Lui-même devait avouer avoir quelque peu peur de ce que le futur pouvait lui réserver. Le Cercle des Ombres avait déjà tué deux des membres de sa garde, les plus vifs et rapides qui soit, et cela lui déplaisait. Depuis que ce satané Dante et ses sbires démoniaques avaient refait surface à Newton, il n'avait eut que des problèmes. La plupart des vampires localisés dans la ville avaient foutu le camp et, à vrai dire, les affaires n'allaient plus du tout. C'était fou tout l'argent qu'on pouvait perdre à cause de deux ou trois propriétaires de bar qui plient bagages. Sûrement la Duchesse et son mari devaient-ils éprouver les mêmes problèmes, mais à plus grande échelle. Il avait entendu dire très récemment que la population vampirique du Massachusetts avait énormément diminué ces derniers temps. Mais après tout c'était bien normal : qui avait envie de rester ici, dans cet état où rôde le mal ? Même les vampires comme eux étaient en danger, maintenant. Il se demandait parfois pourquoi il avait accepté de devenir Prince de Newton. Et ensuite il se souvenait qu'il n'avait tout simplement pas eut le choix, et il éprouvait un tout petit peu de rancœur envers le Duc. Si les choses tournaient mal, le Duc au moins aurait une bonne raison de se plaindre. Il gouvernait un état, un état en entier. Le Prince lui, s'il avait le malheur de formuler ne serait-ce que la moindre plainte auprès des rois ou de la reine, passerait pour un gamin de cinq ans incapable à qui on a confié une minuscule ville dont il peine à s'occuper.

Il reporta son attention sur la Duchesse. Elle, elle avait toujours été, droite. Une ombre effacé derrière son mari. Il la plaignait, parfois. Il trouvait amusant qu'elle lui ai demandé ce qu'il faisait ici : c'était plutôt à elle qu'il aurait dut poser la question. Elle, la femme d'un Duc, sortir seule ? Elle n'aurait pas dut chasser avec les gardes, importante comme elle était ? Lui, chaque fois qu'il voulait mettre le nez dehors, il, devait se servir de sa discipline. « Oui, oui, je ferai bien attention. Oui, je peux sortir seul ». Parfois ça marchait, d'autre fois non. Ses conseillers tenaient plus à sa vie qu'à la leur, s'était peu dire. Il imaginait sans mal ce que cela pouvait être pour la Duchesse.

    « Voyez-vous Duchesse, depuis quelques temps de détestables personnages ont commencé à s'en prendre à mes gardes personnels. » expliqua-t-il d'une voix calme. « Je suppose que le Cercle des Ombres vous rappelle à vous aussi de désagréables souvenirs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade Nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balade Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives RP-