AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la fragilité est une qualité recherchée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Quand la fragilité est une qualité recherchée...   Sam 15 Mai - 3:24

    « Ta tête qui roule au sol ça te dirait ? »

Il avait posé la question avec tant d'innocence et de calme qu'on aurait presque put ne pas le prendre au sérieux. Durant un moment, le garde à qui il s'adressait sembla hésiter. Répondre aurait entraînées certaines conséquences, et ne pas répondre aurait donné lieu à d'autres représailles. Qu'avait-il fait pour mériter le tout ? Oh, simple. Il avait sonné l'alerte - la clochette qui leur signifiait que le soleil, astre ravageur, était parti faire de beaux dodos - avec quelques infimes minutes de retard. Résultat ? Les vigies du domaine avaient perdu la face. Littéralement. Ils faisaient si peur à regarder que c'en était traumatisant. Enfin, pour un être humain. Lui trouvait certes la chose navrante, mais il n'allait pas s'éterniser. Il y aurait des conséquences, tout simplement.

    « Tu réalises ce qui aurait put se passer si la Princesse ou moi avions été exposés au soleil ? Tu veux que je te le dises ? Tu aurais eut un nouveau Prince. Quelqu'un qui t'aurait laissé brûler vif plutôt que te couper la tête proprement et rapidement.
    - Non ! » s'exclama le garde avec un air affolé, et son cri resta suspendu dans l'air - comme sa tête, d'ailleurs.

Le Prince jeta un tel regard de dégoût au corps étêté qu'on eut dit qu'il allait être malade. Pourquoi cet imbécile n'avait-il pas été plus fin ? C'était un test, un jeu, et il avait perdu. Il n'était pas difficile, pourtant, d'entendre le cliquetis de l'arme dans le fourreau - car les gardes du palais du Prince étaient armés à l'ancienne mode - et surtout de la sentir venir. Il venait d'où, celui-là, d'abord ? Sûrement d'un coin perdu. Le Prince n'était même pas certain d'être son Sire. C'était déshonorant. Qui avait laissé entrer ce misérable dans la garde du palais ? Il jeta un regard à son fidèle ami. Son bras-droit. Il souriait, mais pas comme quelqu'un d'amusé : comme un enfant qui aurait assisté à la correction de son petit frère détesté. Un harmonieux mélange de plaisir cruel et de fausse sympathique. Un claquement de doigt, et on eut disposé du corps. Un autre, et il se retrouva seul. La Princesse était partie dans un de ses voyages sans but. Il entendit les gardes rirent dans le couloir, mais d'un rire nerveux. Tous savaient qu'ils auraient put être à la place de... comment s'appelait-il ? Peu importe.

    « Je sors, ce soir ! » clama-t-il, et sa voix résonna dans les murs du palais.

On lui emmena des vêtements tout à fait commun aux humains de Newton. Contrairement à certains membres de la Cour qui avaient éternellement conservé le style de leur vie humaine, lui avait sut s'adapter. Et pas qu'un peu. Si ce n'avait été de la pâleur de sa peau, de sa démarche trop élégante ou de l'éclat singulier de ses yeux, il aurait presque put passer inaperçu. Mais ce soir-là, dans les rues, il n'y avait personne, si ce n'est lui et quelques autres passants. Il ne savait pas vraiment où aller : une petite visite au duc ? Une chasse à l'humain ? Ou encore un entretien avec sa nouvelle petite soeur ?

Il avait fait la connaissance de June quelques mois auparavant et elle avait aussitôt éveillé en lui le doux souvenir de sa jeune sœur disparue il y a des siècles. Sa simple présence parvenait à le calmer et, durant un temps, il n'avait pas put se passer d'elle. Eh puis il avait commencé à avoir des problèmes. Les rois et la reine, pour ne citer qu'eux, l'importunait beaucoup. Eh puis, il avait bien envie de discuter un peu avec quelqu'un qui n'ait pas tout vu ni tout connu comme les êtres immortels. La fragilité des humains le fascinait.

Le Bloody Cocktail était vide à cette heure-ci, aussi n'eut-il pas de problème à trouver un siège au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la fragilité est une qualité recherchée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de l'Ombre ::  :: Archives RP-